Connectez-vous à nous

Tentative de meurtre boulevard du Souvenir

Faits divers

Tentative de meurtre boulevard du Souvenir

LAVAL-DES-RAPIDES. Ce matin, à 6h10, une querelle conjugale a viré au drame alors qu’une femme dans la trentaine a été retrouvée ensanglantée dans le stationnement d’un mini centre commercial à l’angle des boulevards Laval et du Souvenir.

Commentaires

La dame a été dirigée vers un centre hospitalier après avoir subi de graves blessures à l’arme blanche. D’abord jugé grave et instable, son état s’est stabilisé depuis quelque temps. On ne craint plus pour sa vie. Elle pourrait avoir été frappée par plus d’une arme tranchante. Il n’est aucunement question d’arme à feu pour l’instant.

Un couteau

Présent rapidement sur les lieux, notre photographe a repéré un couteau, possiblement l’arme du crime, sur le terre-plein faisant face au1550, boulevard du Souvenir, un appartement faisant partie d’un important immeuble locatif de deux étages entre les boulevards Laval et De l’Avenir.

Cette trouvaille a ajouté une nouvelle scène de crime qui s’étend sur une bonne partie de cette artère près du Collège Montmorency.

Autour de 8h, la Police de Laval a installé un poste de commandement, délimitant la scène de crime. Les gens de l’identité judiciaire commençant à recueillir de possibles éléments de preuve et les enquêteurs des crimes majeurs commençant à vérifier les antécédents des deux citoyens impliqués.

Arrestation

Plus tôt, deux appels faits au 911 ont mené des patrouilleurs sur place. Des voisins avaient entendu des cris autour de 5h40. Tout indique que le drame a débuté à l’intérieur du logement, l’agresseur poursuivant sa victime, qui tentait de fuir sa furie, jusqu’à l’extérieur. Après avoir abandonné la femme devant un dépanneur, une boutique de mode et une petite pizzéria bien connus des gens du secteur, l’homme serait retourné au 1550, boulevard du Souvenir, où des policiers l’ont finalement arrêté.

Témoignages

La dizaine de voisins interrogés parlent de locataires nouvellement arrivés dans cet appartement de type trois et demi, soit depuis deux à trois semaines maximum.

«C’étaient des gens discrets qui restaient dans leur coin», de dire une femme dans la mi-trentaine.

«Mon mari a entendu des cris et je me suis réveillée comme mes voisins avec une dizaine de voitures de police en face de chez nous, de continuer sa voisine plus jeune. Je suis enceinte et mon conjoint m’a dit de ne pas sortir de la maison par prudence, après avoir été témoin de l’arrestation.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page