Connectez-vous à nous

Sonia Baudelot surprend avec plus de 17 000 voix

lidl opening times today

Actualités

Sonia Baudelot surprend avec plus de 17 000 voix

ÉLECTIONS. Bien qu’aucun de ses 21 candidats n’ait été élu, la chef d’Avenir Laval – Équipe Sonia Baudelot entend porter la voix des 17 155 personnes qui lui ont donné leur appui lors du grand rendez-vous électoral du 5 novembre.

Commentaires

«Ça fait quatre ans que je vais au conseil [municipal], fait-elle valoir, ajoutant qu’elle a la ferme d’intention d’assurer une présence tout aussi vigilante dans les années à venir. «On est là pour rester!»

Mme Baudelot n’est pas peu fière des résultats obtenus, elle dont le parti a été officiellement reconnu par le Directeur général des élections du Québec il y a à peine six mois, rappelle-t-elle.

«On termine à quelque 500 votes de M. Gobé qui représentait l’opposition officielle, souligne la chef. C’est le fruit de beaucoup de travail de terrain et porte-à-porte.»

En obtenant 15,6 % des suffrages à la mairie, Sonia Baudelot a permis à sa formation de se qualifier pour un remboursement correspondant à 70 % des dépenses électorales engagées durant la campagne.

Selon toute vraisemblance, la chef d’Avenir Laval est plus populaire que son parti. À preuve, les deux tiers de ses candidats (14 sur 21) ont récolté moins de 15,1 % des suffrages exprimés dans leur district respectif.

«Ça fait quatre ans que je vais au conseil [municipal], fait-elle valoir, ajoutant qu’elle a la ferme d’intention d’assurer une présence tout aussi vigilante dans les années à venir. «On est là pour rester!»

Mme Baudelot n’est pas peu fière des résultats obtenus, elle dont le parti a été officiellement reconnu par le Directeur général des élections du Québec il y a à peine six mois, rappelle-t-elle.

«On termine à quelque 500 votes de M. Gobé qui représentait l’opposition officielle, souligne la chef. C’est le fruit de beaucoup de travail de terrain et porte-à-porte.»

En obtenant 15,6 % des suffrages à la mairie, Sonia Baudelot a permis à sa formation de se qualifier pour un remboursement correspondant à 70 % des dépenses électorales engagées durant la campagne.

Selon toute vraisemblance, la chef d’Avenir Laval est plus populaire que son parti. À preuve, les deux tiers de ses candidats (14 sur 21) ont récolté moins de 15,1 % des suffrages exprimés dans leur district respectif.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page