Connectez-vous à nous

Séjour record pour Cavalia au Québec

Culture

Séjour record pour Cavalia au Québec

Après 10 semaines à capter l’attention des automobilistes de l’autoroute 15, le grand chapiteau blanc d’Odysseo, le dernier spectacle de Cavalia, a quitté pour le comté de Somerset, près de Boston, aux États-Unis.

Ce quatrième séjour de l’équipe de Cavalia en sol lavallois représente un record au Québec. Au total, 115 000 spectateurs auront vu cette grande aventure retraçant la rencontre de l’homme et du cheval.

«La première fois que nous sommes venus ici, même des gens de l’équipe questionnaient ce choix! se souvient Normand Latourelle, président de Cavalia et Lavallois d’origine. Aujourd’hui, on a ouvert les yeux à bien du monde. Nous avons établi un nouveau lieu de diffusion culturelle. Ça risque d’avoir un effet d’entraînement.»

Provenance éclatée

Il est intéressant de constater que lors de ce second séjour, 20 % des spectateurs habitaient Laval, alors que 80 % provenaient d’ailleurs, dont 15 % de l’extérieur du Québec. Le passage d’Odysseo a permis d’accueillir des gens de provinces canadiennes, allant de la Colombie-Britannique à la Nouvelle-Écosse, en passant par le Nunavut, sans oublier le public venu de quelques États américains.

«Le lieu est excessivement accessible pour tout le monde et, avouons-le, nous n’avons pas à composer avec la problématique des cônes oranges de construction qu’on retrouve un peu partout sur l’île de Montréal, de spécifier le fondateur de Cavalia. Peu de lieux nous auraient permis d’installer nos deux chapiteaux quand nous avons créé et rodé le spectacle, à l’été 2011.»

Amérique du Nord

Après l’arrêt dans le Maryland, les 80 tonnes d’équipement d’Odysseo, soit deux fois plus que la dernière virée du groupe U2, seront transportées dans la région de Washington, avant de poursuivre l’aventure sur la côte Ouest nord-américaine, s’arrêtant notamment à Vancouver. Le plan de tournée est arrêté jusqu’en 2015.

«Si nous revenons à Laval, ce ne sera pas avant plusieurs années, indique Normand Latourelle. C’est que plus de 100 000 spectateurs, ça fait quand même beaucoup de monde!»

Mentionnons que le périple du premier Cavalia continue également son chemin depuis 10 ans. Des spectacles sont prévus en Australie et en Amérique du Sud en cours d’année.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page