Connectez-vous à nous

Saul Polo, le candidat libéral pour Laval-des-Rapides

Actualités

Saul Polo, le candidat libéral pour Laval-des-Rapides

Le 1er octobre, le nom de Saul Polo se retrouvera encore une fois sur les bulletins de vote, le député libéral sollicitant un second mandat auprès des électeurs de la circonscription de Laval-des-Rapides.

Commentaires

Sa candidature a été officialisée samedi matin, lors de son investiture tenue à l’école de l’Arc-en-ciel, rue Meunier, en présence de quelque 200 personnes, dont des collègues députés, ministres et citoyens.

Questionné sur son bilan des quatre dernières années à l’Assemblée nationale, Saul Polo a rapidement parlé d’éducation, un dossier qui lui tient à cœur.

«Je suis un jeune parent, alors ça m’interpelle particulièrement, dit celui qui est père d’un garçon de neuf ans. À Laval-des-Rapides et Pont-Viau, les écoles débordent et j’ai beaucoup sensibilisé le ministre Proulx à cette situation. C’est clair que c’est la Commission scolaire de Laval qui a monté le projet pour convertir l’ancien Centre de qualification professionnelle et d’entrepreneuriat de Laval en école primaire, qui s’appelle maintenant Eurêka, mais j’ai interpellé le ministre dans ce dossier.»

L’adjoint parlementaire du ministre des Finances a également abordé la construction d’une école au parc de Cluny, une démarche qui a inquiété plusieurs citoyens du secteur.

«C’est une décision qui revient à la commission scolaire et à la Ville de Laval parce qu’on doit toujours procéder par échange de terrain, mais j’ai fait des démarches à l’endroit du ministre pour éviter que ce faux choix ne se répète plus. Donc, dans le dernier budget, il y a un montant de 46 M$ qui a été annoncé pour aider les commissions scolaires et les Villes à considérer d’autres options que de découper un parc en deux pour construire une école primaire.»

Il a également souligné son implication auprès des jeunes, que ce soit notamment par le biais d’associations sportives; l’agrandissement et l’augmentation du devis au Collège Montmorency de même que la rénovation de la salle André-Mathieu.

«Au niveau de la diversité et l’employabilité, je suis fier de la mise sur pied du projet Interconnexion Laval, un partenariat entre Perspective Carrières et la Chambre de commerce de Laval, et dans lequel on versera 4 M$ sur cinq ans. C’est un projet que je porte depuis deux ans et qui a un impact direct sur ma circonscription où nous avons 35 % des électeurs provenant de la diversité.»

Engagements futurs

Au cours des prochains mois, Saul Polo sera sur le terrain afin d’écouter les citoyens et il projette d’organiser des assemblées de cuisine et publiques, une façon de bien cerner les besoins du comté.

«Je veux que mes engagements, mon discours et mon message proviennent de ce que les gens m’auront exprimé, sur comment ils souhaitent voir leur quartier se transformer et développer. C’est clair que mon parti va avoir ses engagements, mais ce que je veux , c’est me coller sur la réalité des citoyens de Laval-des-Rapides et Pont-Viau.»

Le logement social, l’éducation, les jeunes familles, les aînés, la diversité et la jeunesse, entre autres, sont aussi des dossiers qui retiendront son attention et sur lesquels il s’attardera d’ici le début de la campagne et pour les prochaines années, s’il remporte les élections automnales.

Sa candidature a été officialisée samedi matin, lors de son investiture tenue à l’école de l’Arc-en-ciel, rue Meunier, en présence de quelque 200 personnes, dont des collègues députés, ministres et citoyens.

Questionné sur son bilan des quatre dernières années à l’Assemblée nationale, Saul Polo a rapidement parlé d’éducation, un dossier qui lui tient à cœur.

«Je suis un jeune parent, alors ça m’interpelle particulièrement, dit celui qui est père d’un garçon de neuf ans. À Laval-des-Rapides et Pont-Viau, les écoles débordent et j’ai beaucoup sensibilisé le ministre Proulx à cette situation. C’est clair que c’est la Commission scolaire de Laval qui a monté le projet pour convertir l’ancien Centre de qualification professionnelle et d’entrepreneuriat de Laval en école primaire, qui s’appelle maintenant Eurêka, mais j’ai interpellé le ministre dans ce dossier.»

L’adjoint parlementaire du ministre des Finances a également abordé la construction d’une école au parc de Cluny, une démarche qui a inquiété plusieurs citoyens du secteur.

«C’est une décision qui revient à la commission scolaire et à la Ville de Laval parce qu’on doit toujours procéder par échange de terrain, mais j’ai fait des démarches à l’endroit du ministre pour éviter que ce faux choix ne se répète plus. Donc, dans le dernier budget, il y a un montant de 46 M$ qui a été annoncé pour aider les commissions scolaires et les Villes à considérer d’autres options que de découper un parc en deux pour construire une école primaire.»

Il a également souligné son implication auprès des jeunes, que ce soit notamment par le biais d’associations sportives; l’agrandissement et l’augmentation du devis au Collège Montmorency de même que la rénovation de la salle André-Mathieu.

«Au niveau de la diversité et l’employabilité, je suis fier de la mise sur pied du projet Interconnexion Laval, un partenariat entre Perspective Carrières et la Chambre de commerce de Laval, et dans lequel on versera 4 M$ sur cinq ans. C’est un projet que je porte depuis deux ans et qui a un impact direct sur ma circonscription où nous avons 35 % des électeurs provenant de la diversité.»

Engagements futurs

Au cours des prochains mois, Saul Polo sera sur le terrain afin d’écouter les citoyens et il projette d’organiser des assemblées de cuisine et publiques, une façon de bien cerner les besoins du comté.

«Je veux que mes engagements, mon discours et mon message proviennent de ce que les gens m’auront exprimé, sur comment ils souhaitent voir leur quartier se transformer et développer. C’est clair que mon parti va avoir ses engagements, mais ce que je veux , c’est me coller sur la réalité des citoyens de Laval-des-Rapides et Pont-Viau.»

Le logement social, l’éducation, les jeunes familles, les aînés, la diversité et la jeunesse, entre autres, sont aussi des dossiers qui retiendront son attention et sur lesquels il s’attardera d’ici le début de la campagne et pour les prochaines années, s’il remporte les élections automnales.

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page