Connectez-vous à nous

Sandrine Poirier et Enrico De Luca, les meilleurs au monde

Sports

Sandrine Poirier et Enrico De Luca, les meilleurs au monde

Sandrine Poirier et Enrico De Luca ont dignement représenté le Canada en raflant un total de cinq médailles, dont trois d’or au Championnat mondial du World Karate Association (WKA) présenté à Karlsruhe, en Allemagne, du 25 août au 1er septembre.

Commentaires

Sandrine et Enrico ont fait plaisir à leurs entraîneurs du Centre de Karaté Sportif d’Auteuil, Karyne Bélanger, Éric Dubois et Cédric Martel, en revenant de cette compétition d’envergure avec trois titres de champion du monde. Âgée de 11 ans, Sandrine a défendu son titre avec brio en «soft style» dans la catégorie des moins de 12 ans. À sa deuxième présence au championnat mondial, elle a devancé l’Allemande Melissa Köpff et l’Américaine Taylor Kindall.

Ceinture brune, Sandrine a également accroché l’or à son cou en kata armé musical. Elle a été préférée aux Américaines Theresa Dray et Ali Hartweck. Elle a su combiner la concentration, la détermination ainsi que la force physique et mentale pour décrocher ces deux médailles d’or.

Elle s’est emparée de la médaille d’argent en kata coréen alors que Rubie Planson d’Angleterre a été couronnée championne du monde. «Même si je n’y étais pas, car je vais accoucher d’une minute à l’autre, Sandrine a livré la marchandise», lance l’entraîneuse Karyne Bélanger. «C’est une victoire pour moi de voir d’autres filles prendre la relève. J’aimerais encore participer à ces compétitions. Sandrine est jeune. Sa carrière débute», ajoute celle qui a décroché 14 titres de championne du monde en kata musical durant sa carrière d’athlète.

Notons que Karyne prendra quelques mois de congé. Elle attend son premier enfant, une fille qu’elle prénommera Alex-Aimée.

3e titre consécutif

La logique a été respectée, vous dira son entraîneuse Karyne Bélanger. Enrico De Luca, 12 ans, a savouré son troisième titre consécutif de champion du monde en kata musical.

Ceinture noire, Enrico n’a pas voulu rater ce dernier rendez-vous avec les moins de 12 ans. Il s’est illustré en devançant de nombreux autres spécialistes de différents pays, dont le Canadien Alex Cousineau et l’Américain Scott Reid. Le kata musical, soit une série de mouvements de karaté, est une chorégraphie exécutée avec une musique choisie par l’athlète.

Enrico a décroché le bronze en kata traditionnel, étant devancé par le Canadien Simon-Pier Laberge et l’Italien Steven Rebonato. «Cette médaille fut une surprise pour Enrico. Il ne s’est pas entraîné pour cette épreuve. Une place était disponible à la dernière minute et il a décidé d’y participer», avoue l’entraîneuse.

Enrico n’a pas fait long feu en perdant son premier combat.

Un troisième membre du Karaté Sportif, Gianni De Luca, le jeune frère d’Enrico, a bien failli monter sur la plus haute marche du podium en kata traditionnel. L’athlète de 10 ans a commis une erreur, qui lui a coûté la victoire. «N’eut été de l’erreur, Gianni aurait gagné l’or et ainsi devancé son frère, le privant d’une médaille», précise Karyne Bélanger.

Les trois athlètes ont été sélectionnés pour participer à cette compétition d’envergure grâce à leurs excellents résultats antérieurs, dont deux qualifications. «Je suis très fière de mes protégés. Ils ont excellé», conclut-elle.

PHOTO 251

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page