Connectez-vous à nous

Robert Bordeleau aura une équipe complète

Actualités

Robert Bordeleau aura une équipe complète

Si le Parti au Service du Citoyen (PSC) avait présenté 14 candidats lors de la dernière élection municipale, Robert Bordeleau, pourra compter sur une équipe complète et renouvelée en novembre prochain.

Le candidat à la mairie a présenté, le 25 avril, les 21 candidats qui feront campagne à ses côtés lors de la prochaine élection municipale.

On se souvient qu’en 2009, M. Bordeleau voulait faire passer le nombre de conseillers municipaux de 21 à 14. Il se défend de vouloir changer de cap.

«Laval a grandi et il fallait être complet pour ne pas perdre des citoyens et s’en occuper. Je ne suis pas seul à prendre des décisions. Nous sommes 28 personnes», mentionne celui qui envisage de faire de ces postes des emplois à temps plein.

«Ce fut difficile de choisir les candidats, car nous cherchions la crème. Ils proviennent de tous les milieux. J’ai une équipe de rêve», ajoute-t-il.

«Cette fois-ci sera la bonne»

M. Bordeleau se présente pour une deuxième fois au poste de maire. «Cette fois-ci, ce sera la bonne», lance-t-il d’entrée de jeu sous les applaudissements de ses partisans.

Proximité

Les valeurs véhiculées par le PSC ont attiré ses candidats. «La proximité est un point important. Je veux établir un gouvernement de proximité», insiste l’aspirant maire.

Le PSC a besoin de 150 000 $ pour faire une campagne électorale. «Nous aimerions amasser 100 000 $. Si c’est moins, ce sera moins. J’ai fait la campagne de 2009 avec 55 000 $. Ce n’est pas un panneau, un dépliant, une affiche qui votent. Les citoyens veulent voir les candidats, le face à face c’est important», affirme-t-il.

«C’est en rencontrant les gens que l’on peut changer des choses. Ça fait sept ans que je suis sur le terrain et que je rencontre des gens. Le 4 novembre lorsque je serai élu, je serai encore sur le terrain», poursuit-il.

Premier sur toute la ligne

«Nous sommes premiers sur toute la ligne. Le PSC est le parti le plus ancien à Laval. Nous sommes les premiers à présenter une équipe complète et les seuls sur le terrain», souligne le candidat à la mairie.

L’équipe a tenu une première réunion, le 24 avril. «Le travail commence. Pour moi, ça n’a jamais arrêté depuis la création du parti en 2006.»

Patte blanche

M. Bordeleau a insisté sur le fait que tous les candidats du PSC devront montrer patte blanche, car cela fait partie de son programme anticorruption mis en place en novembre dernier.

«Comme l’article 1 du gouvernement du Québec stipule que nous devons faire une vérification sur tous les fournisseurs de biens et services nous nous le poussons plus loin. Nos candidats seront sous enquêtes par la SQ.»

Jacques Pilon, organisateur en chef du PSC, qui est un policier à la retraite a déjà effectué quelques vérifications sur les candidats.

Se rapprocher du citoyen

M. Bordeleau considère que le système de gestion des villes est archaïque. «Il n’a aucun sens. Les municipalités doivent prendre leur place et être un gouvernement de proximité. C’est de cette façon que l’on fera renaître la démocratie», pense-t-il.

«Il ne faut pas seulement s’occuper des vidanges, des égouts et du déneigement dans les villes. Il faut aussi s’occuper des préoccupations des citoyens qui l’habitent. Le programme du PSC va dans ce sens-là», indique le candidat à la mairie.

Huit priorités

Le chef du Parti au Service du Citoyen (PSC) et son équipe travailleront à concrétiser huit priorités. Il a notamment indiqué qu’il fallait réduire les taxes de 5 %, mettre en place trois nouveaux modes de paiement du compte de taxes, émettre un moratoire sur les constructions en milieux humides, boisés et forêts, promouvoir le tramway et s’occuper des aînés en offrant par exemple le transport gratuit.

«Nous ferons une conférence de presse dans les prochains jours pour annoncer la plate-forme électorale complète. Nous voulons faire de Laval, une ville plus verte, plus propre et sécuritaire», note-t-il.

Deux mandats

M. Bordeleau a confié au Courrier Laval qu’il prévoyait faire deux mandats, pas plus. «J’aurais le temps de monter une équipe et elle pourra prendre ma relève à la mairie.»

Candidats du Parti au service du Citoyen (PSC)

1- Saint-François: Judith Lavoie 2- Saint-Vincent-de-Paul: Stéphane Beaulieu 3- Val-des-Arbres: Gilbert Lalonde 4- Pont-Viau-Duvernay: Stéphane Beaulieu 5- Marigot: Normand Clermont 6- Concorde-Bois-de-Boulogne: Juana Laurin 7- Renaud: Michel Dumoulin 8- Vimont: Jean-Jacques L’Heureux 9- Saint-Bruno: Angelica Aiello 10- Auteuil: Carole Grenier 11- Laval-des-Rapides: Barek Kaddouri 12- Souvenir-Labelle: Dennis Konidis 13- L’Abord-à-Plouffe: Zeina Hanna 14- Chomedey: Patricia Lagopatis 15- St-Martin: Michel Cantin 16- Ste-Dorothée: Richard Morency 17- Laval-les-Îles: Suzanne Haj-Hussein 18- L’Orée-des-Bois: Normand Vallée 19- Marc-Aurèle-Fortin: Marc-André Constantin 20- Fabreville: George Abi Saad 21- Sainte-Rose: Denis Chartier

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page