Connectez-vous à nous

Richard Goyer a participé au système de prête-noms

Actualités

Richard Goyer a participé au système de prête-noms

Richard Goyer, ex-conseiller municipal de 1986 à 2005, a reconnu que lui et plusieurs de ses proches ont agi comme prête-noms pour le parti de l’ex-maire Gilles Vaillancourt.

Me Jean Bertrand, le représentant officiel du parti, lui remettait de l’argent comptant, généralement entre 3000 $ ou 4000 $ par année, dans un bureau de l’hôtel de ville de Laval. Il lui rapportait par la suite des chèques au nom du PRO des Lavallois faits par lui et ses proches.

L’homme, qui est aussi entrepreneur en construction depuis la fin des années 90, admet qu’il se doutait bien que le stratagème des prête-noms était illégal.

M. Goyer aurait versé 7750 $ par chèques au PRO des Lavallois entre 1998 et 2007. Des membres de sa famille ont versé 14 750 $, entre 1998 et 2004.

«Je ne me suis jamais posé de questions sur la provenance de l’argent. Je n’ai jamais fait de demandes de déductions fiscales pour profiter des crédits d’impôts pour dons politiques», a-t-il admis.

M. Goyer dit n’avoir jamais été témoin d’échanges d’argent entre d’autres conseillers et Me Bertrand. Il souligne qu’il savait dès les années 1990 que « le parti prenait tout en charge ».

Faux bénévoles

L’ex conseiller a aussi dévoilé que le PRO des Lavallois a eu recours à des faux bénévoles pour poser des pancartes électorales aux élections de 2005 et 2009. «Me Bertrand m’a sollicité pour s’occuper de remplir cette tâche et qui lui remettait l’argent comptant pour payer les bénévoles, à raison de 25 $ par panneau posé pour un total qui se chiffrait en milliers de dollars.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page