Connectez-vous à nous

Près de 1200 enfants à nourrir

lidl opening times today

Actualités

Près de 1200 enfants à nourrir

ÉDUCATION. Le Club des petits déjeuners est présent un peu partout au Canada et joue un rôle important dans la préparation des élèves pour la réussite scolaire. Cette année encore, l’organisme offrira 1148 repas quotidiennement dans 11 écoles primaire et secondaire de l’île Jésus.

Commentaires

Un récent sondage réalisé par Kellogg dévoile que la faim a non seulement des conséquences sur la capacité d’apprendre des élèves, mais qu’elle affecte également les interactions sociales d’un enfant sur cinq au Canada qui arrive à l’école le ventre vide, car la nourriture est insuffisante à la maison.

«Il y a aussi les enfants qui ne veulent pas manger tôt le matin. Avec notre organisme, ils peuvent prendre un repas avant d’aller en cours» mentionne la responsable des communications au Club des petits déjeuners, Fanny Brosseau.

C’est pas moins de 183 680 repas en 160 jours qui seront engloutis par les enfants au cours de l’année scolaire.

Réouverture à Saint-Paul

Fermé depuis janvier à l’école Saint-Paul, l’établissement n’a toujours pas trouvé son bénévole en chef pour son Club des petits déjeuners où 180 élèves avaient l’habitude de manger.

«Nous allons rouvrir sous peu, précise Fanny Brosseau. Nous avons une équipe de bénévoles extraordinaire à l’école Saint-Paul. La personne recherchée sera bien entourée.»

Pour sa part, la coordonnatrice régionale du Club des petits déjeuners, Julie Couture, reconnaît l’urgence de dénicher la perle rare pour occuper ce poste, une personne dévouée, assidue, lève-tôt, etc. Celle-ci devra coordonner, gérer les opérations, faire preuve de leadership et de débrouillardise. Elle devra donner de son temps entre 6h30 et 8h30, du lundi au vendredi.

«Nous avons des bénévoles qui pourront alléger la tâche de la personne qui occupera le poste de bénévole en chef», ajoute Julie Couture.

On se souvient qu’un projet pilote avec des retraités du groupe Réseau Sélection avait été mis en place, l’an dernier et a dû être mis sur la glace faute de bénévole en chef.

Par ailleurs, l’école secondaire Mont-de-La Salle est sur la liste d’attente, ayant fait une demande pour 80 élèves.

Moins de motivation

Dans ce sondage, on y apprend que 95 % des enseignants canadiens s’entendent pour dire que les enfants qui n’ont pas mangé avant d’arriver à l’école sont généralement moins motivés et obtiennent des résultats académiques moins élevés que ceux qui ont pris un petit déjeuner.

De plus, 87 % des enseignants sondés affirment que ces enfants, qui arrivent le ventre vide, sont plus réservés et qu’ils ont moins d’interactions avec les autres jeunes de l’école.

«Comme notre slogan l’indique, nous nourrissons le potentiel et la santé des enfants en leur donnant une chance égale de réussite, un petit déjeuner à la fois», termine Fanny Brosseau.

Écoles                                     Enfants                     Déjeuners pour 160 jours

De l’Arc-en-ciel pavillon1     125                                 20 000

De l’Arc-en-ciel pavillon2     125                                20 000

L’Harmonie                               120                                 19200

Les Quatre-Vents                     56                                 8960

Monseigneur Laval                 212                             33 920

Saint-Martin                             130                                20 800

John-F. Kennedy                     55                                     8800

Simon-Vanier                            78                                 12 450

Laval Junior Academy            64                               10 240

Total:                                     1148                                 183 680

Un récent sondage réalisé par Kellogg dévoile que la faim a non seulement des conséquences sur la capacité d’apprendre des élèves, mais qu’elle affecte également les interactions sociales d’un enfant sur cinq au Canada qui arrive à l’école le ventre vide, car la nourriture est insuffisante à la maison.

«Il y a aussi les enfants qui ne veulent pas manger tôt le matin. Avec notre organisme, ils peuvent prendre un repas avant d’aller en cours» mentionne la responsable des communications au Club des petits déjeuners, Fanny Brosseau.

C’est pas moins de 183 680 repas en 160 jours qui seront engloutis par les enfants au cours de l’année scolaire.

Réouverture à Saint-Paul

Fermé depuis janvier à l’école Saint-Paul, l’établissement n’a toujours pas trouvé son bénévole en chef pour son Club des petits déjeuners où 180 élèves avaient l’habitude de manger.

«Nous allons rouvrir sous peu, précise Fanny Brosseau. Nous avons une équipe de bénévoles extraordinaire à l’école Saint-Paul. La personne recherchée sera bien entourée.»

Pour sa part, la coordonnatrice régionale du Club des petits déjeuners, Julie Couture, reconnaît l’urgence de dénicher la perle rare pour occuper ce poste, une personne dévouée, assidue, lève-tôt, etc. Celle-ci devra coordonner, gérer les opérations, faire preuve de leadership et de débrouillardise. Elle devra donner de son temps entre 6h30 et 8h30, du lundi au vendredi.

«Nous avons des bénévoles qui pourront alléger la tâche de la personne qui occupera le poste de bénévole en chef», ajoute Julie Couture.

On se souvient qu’un projet pilote avec des retraités du groupe Réseau Sélection avait été mis en place, l’an dernier et a dû être mis sur la glace faute de bénévole en chef.

Par ailleurs, l’école secondaire Mont-de-La Salle est sur la liste d’attente, ayant fait une demande pour 80 élèves.

Moins de motivation

Dans ce sondage, on y apprend que 95 % des enseignants canadiens s’entendent pour dire que les enfants qui n’ont pas mangé avant d’arriver à l’école sont généralement moins motivés et obtiennent des résultats académiques moins élevés que ceux qui ont pris un petit déjeuner.

De plus, 87 % des enseignants sondés affirment que ces enfants, qui arrivent le ventre vide, sont plus réservés et qu’ils ont moins d’interactions avec les autres jeunes de l’école.

«Comme notre slogan l’indique, nous nourrissons le potentiel et la santé des enfants en leur donnant une chance égale de réussite, un petit déjeuner à la fois», termine Fanny Brosseau.

Écoles                                     Enfants                     Déjeuners pour 160 jours

De l’Arc-en-ciel pavillon1     125                                 20 000

De l’Arc-en-ciel pavillon2     125                                20 000

L’Harmonie                               120                                 19200

Les Quatre-Vents                     56                                 8960

Monseigneur Laval                 212                             33 920

Saint-Martin                             130                                20 800

John-F. Kennedy                     55                                     8800

Simon-Vanier                            78                                 12 450

Laval Junior Academy            64                               10 240

Total:                                     1148                                 183 680

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page