Connectez-vous à nous

Pertes d’emplois chez Sanofi Canada et Camfil Farr

Actualités

Pertes d’emplois chez Sanofi Canada et Camfil Farr

Deux compagnies lavalloises, Sanofi Canada et Camfil Farr, ont annoncé de nombreuses mises à pied, cette semaine.

La pharmaceutique Sanofi Canada a annoncé, le 11 janvier, des pertes d’emplois pour une centaine d’employés œuvrant à son centre de recherche et développement au 2150, boulevard Saint-Elzéar Ouest.

Restructuration

Ces licenciements figurent dans le cadre d’un programme de restructuration, qui vise l’intégration de Genzyme, une pharmaceutique acquise en 2011, l’absorption de l’impact provoqué par l’expiration de brevets ainsi que des facteurs externes, parmi lesquels la concurrence des médicaments génériques.

Les changements s’inscrivent aussi avec la perte de vitesse en recherche et développement au pays.

La société pharmaceutique française a déclaré vouloir «mieux soutenir le portefeuille de produits actuels» et adoptera une structure plus souple et simplifiée. Elle se concentrera sur ses principaux champs d’activité: le diabète, l’oncologie et les produits visant le grand public.

Le centre de recherche et de développement lavallois, siège social de la pharmaceutique Sanofi au Canada, demeurera opérationnel malgré ces suppressions. Celles-ci affecteront tous les secteurs de l’entreprise. La réorganisation s’amorcera dès le 16 janvier et s’étendra jusqu’au printemps.

40 emplois perdus à Camfil Farr

Pour sa part, l’usine Camfil Farr, située au 2785, avenue Francis-Hughes, mettra à pied une quarantaine des 190 employés de sa division climatisation et chauffage, d’ici la fin du mois.

Le porte-parole de l’entreprise, Frédéric Bérard, affirme que le contexte économique difficile nord-américain est à l’origine de cette décision.

L’usine de Camfil Farr est spécialisée dans les systèmes de filtration. Notons que la division ferroviaire de la compagnie a été récemment vendue à la société américaine Parker.

Le député NPD réagit

Le député NPD du comté de Laval, José Nunez-Melo, déplore la mise à pied chez Sanofi par voie de communiqué. Il dénonce l’absence, chez les conservateurs, d’un plan claire pour la création d’emplois, ce qui nuit à l’économie du pays.

«Au nom des familles et des honnêtes travailleurs, je leur demande de revenir sur terre et d’agir au plus vite afin que de pareilles mises à pied ne deviennent pas la norme», dit-il.

«La triste réalité, c’est que la piètre performance du gouvernement Harper nous coûte des emplois. C’est typique du bilan économique des conservateurs: ils improvisent et croisent les doigts en espérant que la situation s’améliore d’elle-même», termine-t-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page