Connectez-vous à nous

Ouverture des boisés aux chiens?

Communauté

Ouverture des boisés aux chiens?

PISTES DE SOLUTIONS. Le 20 mai dernier, le conseiller municipal de Laval-des-Rapides, Pierre Anthian, avait convié les citoyens à une rencontre pour discuter des parcs canins et des parcs à Laval.

Commentaires

Patrick Bureau, lieutenant au poste de quartier du secteur 2, était présent. Ce dernier siège sur un comité souhaitant évaluer la possibilité d’ouvrir les boisés aux chiens (en laisse) et à leur maître.

«M. Bureau avait donc une bonne nouvelle à annoncer. Nous pourrions d’ailleurs modifier les règlements de la Ville pour adhérer au concept», a fait savoir M. Anthian.

Des représentants des principaux comités de plusieurs quartiers (Chomedey, Vimont, Fabreville et Laval-des-Rapides) étaient présents pour dénoncer l’état lamentable des parcs canins.

«Tiers-monde»

Le conseiller reconnait que Laval est le tiers-monde des parcs canins. «Laval est loin d’être un chef de file. Et comme l’a dit le maire: il y a place à amélioration.»

Par ailleurs, ce dernier a constaté que les personnes massées dans le local du centre communautaire de Laval-des-Rapides étaient bien préparées. «Ils ont fait leurs devoirs. Ils n’étaient pas juste là pour critiquer la Ville, mais pour apporter des pistes de solutions. D’ailleurs, ils se réjouissent des efforts de la Ville dans ce dossier et de la construction de trois nouveaux parcs», précise-t-il.

M. Anthian considère que les demandes formulées sont légitimes: diviser le parc avec une clôture afin que petits et gros chiens puissent cohabiter, drainer le terrain pour prévenir les inondations et l’insalubrité, réparer et/ou ajouter du mobilier urbain (bancs, abri fixe, distributeur de sacs, poubelles, fontaine, jeux simples et bon marché pour chiens, lampadaires solaires, etc.).

M. Anthian a la ferme intention de demander au maire d’abolir l’achat de licences pour les chiens comme dans certaines autres villes de la province.

Parc à Laval-des-Rapides?

«Toutes les grandes villes du monde ont d’immenses parcs au centre-ville malgré la densification de la population. Laval-des-Rapides, avec qui Laval veut faire un centre-ville, doit pouvoir compter sur un parc, un espace vert digne de ce nom», pense M. Anthian.

Ce dernier propose d’ailleurs que le parc puisse être aménagé au nord du boulevard de la Concorde. «Il y a près de 2000 familles dans ce secteur et aucun parc. Ça n’a pas de sens. Je vais demander à la Ville de vérifier à qui appartiennent les terrains vacants.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page