Connectez-vous à nous

Nadia Sévigny signe un premier livre

Culture

Nadia Sévigny signe un premier livre

Libraire durant une douzaine d’années, Nadia Sévigny s’est entichée de littérature jeunesse après être tombée en amour avec les livres tout court dans son enfance. Avec Le voleur de couche, paru au début de septembre, la jeune femme pousse sa passion plus loin.

Par une belle journée où ses bambins jouaient dans le carré de sable, Nadia Sévigny a eu l’idée d’un suspense ludique pour tout-petits.

«J’ai imaginé que le plus petit perdait sa couche et que l’aîné se donnait pour mission de la retrouver en cherchant un peu partout dans la cour, relate-t-elle. Le plus vieux se transforme en petit détective et accumule les éléments de surprises et rigolo. J’ai pensé interpeler les enfants par des questions sans ne rien résoudre avant la toute dernière ligne!»

Essai fructueux

Il y a trois ans, peu avant la naissance de son second fils, Nadia Sévigny a commencé à écrire. Désirant parfaire son expérience, elle s’est inscrite à des ateliers menés par l’auteure jeunesse Agnès Grimeaud. Parallèlement, elle a mis sur pied un triangle littéraire en compagnie de deux amies et ex-collègues libraires.

«Cela a permis de pratiquer certains exercices, donc celui de tracer une intrigue en quatre lignes, observe la maman de deux enfants en bas âge, Félix et Xavier. J’ai développé l’un de ces écrits, qui est à l’origine du livre.»

Patience payante

Pendant une bonne année, Nadia Sévigny a essuyé des refus d’éditeurs. En février, elle décide d’envoyer son manuscrit à une jeune maison, les Éditions de la Smala, fondée par Dominique de Loppinot.

Un après-midi d’avril, l’aspirante écrivaine a appris que son manuscrit était accepté devenant désormais auteure à part entière, comme en fait foi sa participation au Salon du livre de Sherbrooke et bientôt sa présence à celui de Montréal.

Le livre est destiné aux trois à huit ans. Pour ajouter de l’intérêt à la lecture, les enfants ont le défi de découvrir un petit oiseau dans chaque page illustrée par Anne-Marie Bourgeois.

Parcours

Native de Louiseville, ayant grandi dans les Cantons de l’Est, à Québec et à Rimouski, Nadia Sévigny s’est arrêtée à Sainte-Dorothée il y a huit ans, après plusieurs années passées à Hull, où elle a renoué avec sa passion des livres en devenant libraire, malgré ses études en travail social à l’Université de l’Outaouais.

«J’ai passé mes quatre dernières années de libraire dans la section jeunesse, précise-t-elle. J’ai été conquise par la diversité des livres, l’étendue des sujets et j’ai constaté que les jeunes lisent vraiment de plus en plus.»

Nadia Sévigny affûte d’ailleurs déjà ses prochaines histoires, dont celle mettant en vedette une fée des dents particulièrement maladroite!

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page