Connectez-vous à nous

Monique Sauvé sollicite un deuxième mandat

Actualités

Monique Sauvé sollicite un deuxième mandat

Élue une première fois dans une partielle à la suite de la démission du député de Fabre, Gilles Ouimet, Monique Sauvé briguera de nouveau les suffrages le 1er octobre, afin de poursuivre le travail amorcé en 2015.

Commentaires

Lors d’une soirée d’investiture le 27 avril, chez Charbonneau L’Expert, boulevard Samson, à Sainte-Dorothée, l’élue lavalloise a été nommée candidate dans son comté pour le Parti libéral.

«À mon premier mandat, j’avais pris 10 engagements pour mes citoyens et je les ai tous réalisés, a-t-elle fait remarquer dans une entrevue accordée au Courrier Laval quelques instants avant le début de la soirée. Que ce soit favoriser des projets intergénérationnels, avec le dialogue entre les jeunes et les aînés; valoriser les organismes communautaires; et se soucier des besoins des entreprises. Il y a un enjeu qui est la pénurie de main-d’œuvre et j’ai travaillé beaucoup à faire valoir cette réalité-là comme adjointe parlementaire du ministre de l’Emploi.»

REM et inondations

La députée a mentionné être en dialogue constant avec ses concitoyens, notamment avec ceux de Laval-sur-le-Lac, pour la venue du Réseau express métropolitain (REM) et le dossier des inondations du printemps 2017.

«J’ai travaillé très fort dans le dossier des inondations. Ça été un enjeu avec des réalités très difficiles. Nous avons fait le maximum pour les accompagner, être vraiment là pour eux. On se dit qu’on aurait peut-être pu faire mieux, mais c’était une situation historique et exceptionnelle.»

Si elle est réélue, Monique Sauvé veut suivre la réalité des entreprises, des agriculteurs et horticulteurs, nombreux dans son comté, et elle s’occupera également des jeunes, familles, aînés et communautés culturelles.

«C’est avec mes citoyens que je vais définir mes prochains engagements, dit-elle. Deux ans et demi, c’est très peu pour faire ce qu’on a envie de faire pour nos citoyens. Je suis plus prête que jamais, j’ai beaucoup appris et moi, ce qui me passionne, c’est rencontrer les gens et chaque semaine c’est de belles découvertes. Je prends leur message, leur réalité et j’amène ça à Québec auprès de mes collègues, des ministres et j’essaie de faire avancer les dossiers. Nous avons une belle écoute et une belle collaboration.»

Lors d’une soirée d’investiture le 27 avril, chez Charbonneau L’Expert, boulevard Samson, à Sainte-Dorothée, l’élue lavalloise a été nommée candidate dans son comté pour le Parti libéral.

«À mon premier mandat, j’avais pris 10 engagements pour mes citoyens et je les ai tous réalisés, a-t-elle fait remarquer dans une entrevue accordée au Courrier Laval quelques instants avant le début de la soirée. Que ce soit favoriser des projets intergénérationnels, avec le dialogue entre les jeunes et les aînés; valoriser les organismes communautaires; et se soucier des besoins des entreprises. Il y a un enjeu qui est la pénurie de main-d’œuvre et j’ai travaillé beaucoup à faire valoir cette réalité-là comme adjointe parlementaire du ministre de l’Emploi.»

REM et inondations

La députée a mentionné être en dialogue constant avec ses concitoyens, notamment avec ceux de Laval-sur-le-Lac, pour la venue du Réseau express métropolitain (REM) et le dossier des inondations du printemps 2017.

«J’ai travaillé très fort dans le dossier des inondations. Ça été un enjeu avec des réalités très difficiles. Nous avons fait le maximum pour les accompagner, être vraiment là pour eux. On se dit qu’on aurait peut-être pu faire mieux, mais c’était une situation historique et exceptionnelle.»

Si elle est réélue, Monique Sauvé veut suivre la réalité des entreprises, des agriculteurs et horticulteurs, nombreux dans son comté, et elle s’occupera également des jeunes, familles, aînés et communautés culturelles.

«C’est avec mes citoyens que je vais définir mes prochains engagements, dit-elle. Deux ans et demi, c’est très peu pour faire ce qu’on a envie de faire pour nos citoyens. Je suis plus prête que jamais, j’ai beaucoup appris et moi, ce qui me passionne, c’est rencontrer les gens et chaque semaine c’est de belles découvertes. Je prends leur message, leur réalité et j’amène ça à Québec auprès de mes collègues, des ministres et j’essaie de faire avancer les dossiers. Nous avons une belle écoute et une belle collaboration.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page