Connectez-vous à nous

Maxim Lamarche signe un contrat de trois ans avec les Flyers

Hockey

Maxim Lamarche signe un contrat de trois ans avec les Flyers

Le défenseur Maxim Lamarche a réalisé un rêve en signant son premier contrat professionnel avec les Flyers de Philadelphie, de la Ligue nationale de hockey (LNH), le 30 mai dernier.

«Mon agent Philippe Lecavalier m’a appelé le 26 mai pour me dire que les Flyers étaient intéressés à mes services. Je suis très heureux, mais ce fut une agréable surprise pour moi» a soutenu Maxim Lamarche, dans une entrevue accordée au Courrier Laval.

«J’ai eu une pensée pour ma famille, mon entourage, mes entraîneurs et mon grand-père, André Lamarche, décédé il y a quelques années. Je suis convaincu qu’il est très fier de moi là-haut», a-t-il ajouté.

L’ancien produit du hockey mineur de Laval-Nord a paraphé une entente de trois saisons, à deux volets, avec la formation de la Pennsylvanie. Maxim Lamarche aimerait suivre les traces de Dominic Roussel, un ancien joueur de Laval-Nord, qui a porté les couleurs des Flyers de Philadelphie durant cinq saisons.

Premier camp professionnel

Le vétéran de 20 ans du Drakkar de Baie-Comeau, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) voudra démontrer son savoir-faire dès le prochain camp d’entraînement en compagnie de son coéquipier tchèque Petr Straka.

«Je participerai au camp des recrues en juillet. J’ai bien hâte. Je me prépare pour donner mon 100 % chaque fois que j’embarque sur la patinoire. Je veux faire une bonne impression», a confié l’athlète de 6 pieds et 3 pouces.

«Je joue tous les styles. Je me débrouille bien défensivement. Je suis robuste et je suis capable de me battre», a-t-il enchaîné.

S’il ne perce pas l’alignement de Philadelphie, il tentera de dénicher un poste au sein des Phantoms de l’Adirondack, club-école des Flyers.

Sa meilleure campagne

Lamarche a connu sa meilleure saison en carrière dans le circuit Courteau avec un bilan de 9 buts, 34 passes et 43 points en 55 parties lors du calendrier régulier. Il a compilé un excellent différentiel de + 31.

Bref, il s’est avéré un pilier de la défensive du Drakkar, qui a atteint la finale des séries éliminatoires de la LHJMQ contre les puissants Mooseheads de Halifax.

«Ma présence en finale avec une bonne équipe comme le Drakkar a certainement permis aux recruteurs de me remarquer», a souligné celui qui a amassé cinq points, dont un but.

«Il y a eu un changement d’air au sein de l’organisation. Nous avons une meilleure équipe que l’an dernier, ce qui aide grandement», a-t-il expliqué.

Des fleurs pour l’entraîneur

Maxim a attribué ce succès à l’arrivée d’Éric Veilleux derrière le banc de la formation de la Côte-Nord. L’ancien entraîneur des Cataractes de Shawinigan, champions 2012 de la coupe Memorial, a transformé le visage de l’organisation.

«Lui et Patrice Bosch (l’entraîneur adjoint de Veilleux) ont déjà gagné par le passé. Quand ils parlent, on les écoute. Ils savent ce que ça prend pour gagner», a conclu le numéro 44 du Drakkar.

Plus de 250 parties

Enfin, Maxim a apprécié son court séjour dans les Bois-Francs. Choix de troisième ronde, 45e au total, des Tigres de Victoriaville en 2009, il a disputé seulement 33 joutes avant de prendre le chemin de Baie-Comeau. En 252 parties dans la LHJMQ, il a inscrit 23 buts et amassé 90 passes.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page