Connectez-vous à nous

Maude Longtin la reine du ski alpin universitaire

Sports

Maude Longtin la reine du ski alpin universitaire

La skieuse lavalloise Maude Longtin, des Carabins de l’Université de Montréal, a brûlé littéralement les pistes au cours de la dernière saison. Du même coup, elle a remporté le championnat provincial de ski alpin universitaire du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec).

L’athlète de 21 ans, originaire de Sainte-Rose, a conclu sa campagne de brillante façon pour s’assurer de la première position, avec une récolte de 1175 points après dix courses, en slalom spécial et en slalom géant. Elle a terminé au premier rang du classement des 44 skieuses universitaires québécoises, devançant notamment Sophie Splawinski, de l’Université McGill, championne individuelle de la saison 2010.

Elle a gagné la dernière course de la campagne par plus de deux secondes sur sa plus proche poursuivante, le 19 mars, à Stoneham, près de Québec.

«J’ai connu une excellente saison. Je ne pensais jamais connaître autant de succès. Lors de la dernière fin de semaine, j’ai chuté lors du géant. Sophie et moi étions donc à égalité au premier rang avec une course à faire», affirme Maude Longtin.

La jeune championne n’a pas voulu trop penser au titre. Elle s’est contentée de skier pour le plaisir. Et cela a porté ses fruits. «J’avais gagné quatre fois le géant. Je me suis beaucoup améliorée. Malgré ma chute, je savais que je pouvais bien faire lors de ma dernière descente en slalom, comportant deux manches», poursuit-elle.

Athlète de la semaine

Étudiante en droit, Maude a également aidé les Carabins à remporter un sixième titre féminin consécutif et un premier championnat au combiné depuis 2008. Sans grande surprise, la Lavalloise a été proclamée athlète féminine universitaire de la semaine De Facto, pour la période se terminant le 20 mars.

Autres honneurs

À sa première saison sur le circuit de ski alpin universitaire du RSEQ, Maude a monté sur la première marche du podium à cinq reprises. Outre son titre provincial, son brio lui a permis de rafler le titre de recrue de l’année. Elle a aussi percé la première équipe d’étoiles.

Elle combine le ski et le droit

Étudier le droit à temps plein en plus d’exceller au sein de l’équipe de ski alpin de l’Université de Montréal n’est pas une mince affaire. À sa première année à l’université, Maude n’a pas choisi le parcours le plus facile. Toutefois, elle a relevé le défi avec brio.

Essoufflant

À ses six cours à l’horaire hebdomadaire, pour un total de 38 heures en salle de classe et pour les études, elle ajoute une dizaine d’heures d’entraînement par semaine. Et il y aussi les fins de semaine de course, dont les journées s’éternisent de 8h à 16h. Ouf!

«Oui, c’est essoufflant. Je dois dire qu’avoir fait plusieurs camps et compétitions de haut niveau avec Équipe Québec au fil des ans, ça m’a donné un bon bagage d’expérience. Je suis prête à faire face à la musique», reconnaît-elle.

«C’est très difficile de combiner le sport et les études en droit. Je n’ai pas beaucoup de vie à part l’école et le ski. Ça prend beaucoup de discipline et de rigueur», ajoute l’ancienne championne canadienne K-2.

Une croix sur une carrière

Maude a décidé de tourner la page sur une carrière en ski alpin. Elle a opté pour les études. «Je suis beaucoup plus détendue parce que je m’amuse et non parce que je veux faire l’équipe nationale. Le stress n’a jamais très bien fonctionné pour moi. J’ai connu du succès sans doute parce que je skiais simplement pour le plaisir», termine-t-elle.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page