Connectez-vous à nous

Mathieu Raby le gentil géant

Hockey

Mathieu Raby le gentil géant

Raby! Raby! Raby! Les partisans des Chiefs de Laval avaient l’habitude de scander le nom du défenseur format géant, Mathieu Raby, au début des années 2000. Ces fans répéteront-ils ce cri de ralliement, alors qu’il a été choisi pour participer à la série télévisée de hockey, Montréal-Québec II.

«Je souhaite entendre mon nom résonner aux quatre coins du Colisée de Québec. Évidemment, ce ne sera pas pour des bagarres, cette fois-ci. Nous n’avons pas le droit d’engager des combats», a soutenu le numéro 19 de l’équipe de Québec.

Raby a participé au premier entraînement public, le 19 janvier, au Complexe Rousseau de Boisbriand. «La pratique a été intense. Bob Hartley et Gilbert Delorme connaissent la game. Nous avons travaillé fort.»

Québec ou Montréal

«Mon cœur balançait entre Québec et Montréal. J’ai joué dans les deux villes. Je connais bien le Colisée de Québec et l’Auditorium de Verdun», a indiqué celui qui a vu le jour à Thurso, municipalité rendue célèbre grâce au légendaire « démon blond », Guy Lafleur. «Ce fut un choix difficile, mais un des anciens propriétaire des Chiefs m’a convaincu d’aller à Québec», a-t-il ajouté.

Raby a déjà porté les couleurs des Citadelles de Québec en 2000-01, club-école des Canadiens de Montréal. Il a passé quatre saisons et demies avec les défunts Chiefs de Laval, avant d’être échangé aux Dragons de Verdun.

Le sympathique défenseur a un fils de 9 ans prénommé Xavier. «Je veux que mon fils soit fier de moi. Je suis là pour jouer au hockey. Mon rôle sera de préconiser le jeu robuste. Ceux qui passeront de mon côté visiteront la bande», a souligné le colosse, qui a pris sa retraite de hockey de haut niveau en 2008. «Je m’entraîne cinq jours semaine. J’adore aller au gym. Je suis prêt à participer à cette série», a-t-il conclu.

Deuil de son rêve de jouer dans la LNH

Raby a fait son deuil de faire une carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH). À 17 ans, il avait retenu l’attention des dépisteurs professionnels en étant sélectionné en septième ronde par le Lightning de Tampa Bay, lors des assises de la LNH en juin 1993.

Il n’a jamais joué de partie dans la LNH. Pourtant, il avait été le dernier joueur retranché en 1998-99 au camp du Lightning.

Après une carrière junior avec les Tigres de Victoriaville et les Faucons de Sherbrooke, Raby a traîné son baluchon dans plusieurs ligues (East Coast, West Coast, ligue internationale, ligue nord-américaine de hockey etc.), dont la ligue Américaine.

Une équipe avec du caractère

L’entraîneur de Québec, Bob Hartley, n’a pas caché que son équipe possède beaucoup de caractère. «Nous avons beaucoup d’expérience. Le calibre de jeu sera plus élevé cette année. J’ai bâti une équipe avec de la robustesse», a admis celui qui a déjà dirigé le Titan de Laval de 1991 à 1993. Hartley considère que Montréal compte sur une équipe bourrée de talent. «Ils ont une machine offensive incroyable. Ils ont six ou sept joueurs de la Ligue Nord-Américaine de hockey. Nous en avons un seul», a-t-il conclu.

Autres textes à lire: Le titre de capitaine: une surprise pour Gingras

et Des Lavallois font partie de la Série Montréal-Québec II

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page