Connectez-vous à nous

Mathieu Csukassy le nouveau roi de la gymnastique

Sports

Mathieu Csukassy le nouveau roi de la gymnastique

Le gymnaste Mathieu Csukassy (IMCO) en a mis plein la vue en décrochant le titre de champion au total des épreuves aux Championnats canadiens tenus à la fin de mai, à Charlottetown.

Il a devancé de près de cinq points l’Ontarien Simon Porter. «Je viens de connaître ma meilleure saison de ma carrière», lance-t-il.

Csukassy a livré la marchandise en démontrant son grand talent en enlevant l’or au sol, aux barres parallèles et à la barre fixe, et l’argent au saut et une médaille de bronze aux arçons et aux anneaux. «Je visais ce titre même si cette compétition était plus relevée que les Jeux du Canada, où j’avais fini en troisième place au cumulatif», affirme celui qui avait gagné cinq médailles à ces Jeux, en février dernier.

«Cette médaille d’or n’est pas le fruit du hasard. Je me suis entraîné intensivement sous les ordres des entraîneurs Patrick Beauchamp et Denis Privé, au Club IMCO. J’ai mis beaucoup d’emphase sur le cardio et l’endurance. Je ne voulais pas que la fatigue me ralentisse», ajoute-t-il.

Une page d’histoire signée Csukassy

Mathieu Csukassy a donc écrit une page de l’histoire de la gymnastique au Québec. Le dernier Québécois à avoir monté sur la première marche du podium dans la catégorie junior fut Éric St-Onge, en 1992.

«J’ai brillé dans toutes les épreuves. J’ai terminé cela en beauté, puisqu’il s’agissait de ma dernière présence aux Championnats canadiens dans la catégorie junior», précise l’athlète de 17 ans.

Premier au terme de la journée initiale de compétition, Mathieu a maintenu la cadence lors de la seconde journée. «Je savais que si je tombais sur mes deux pieds au saut, dernier appareil que je participais, je m’assurais du titre», déclare-t-il fièrement.

Brillant chez les seniors

Le nouveau champion canadien junior a été invité à prendre part aux finales dans la catégorie senior et il a remporté la médaille d’argent à la barre fixe, prouvant ainsi son potentiel à rivaliser contre les meilleurs athlètes au pays, dès l’an prochain.

La grande ligue

Ce titre lui ouvre toutes grandes les portes pour des participations à des camps d’entraînement avec l’équipe nationale et des participations à des compétitions internationales.

Mathieu verra de l’action aux Jeux panaméricains au mois d’octobre, au Mexique. Avant cela, il représentera le pays au Japon, en septembre. Il aimerait bien suivre les traces de son idole, le double champion du monde, le Japonais Ko-Hei Uchimura. «Il est tellement spectaculaire», a-t-il conclu.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page