Connectez-vous à nous

Martin St-Louis rend un vibrant hommage à sa mère

Hockey

Martin St-Louis rend un vibrant hommage à sa mère

Entouré de sa famille et membres de l’organisation des Rangers de New York, Martin St-Louis a rendu un vibrant témoignage aux funérailles de sa mère France, ce midi, à la chapelle pleine à craquer du Complexe Yves Légaré de Sainte-Dorothée.

Commentaires

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. St-Louis a toujours été étiqueté comme étant un joueur de petit gabarit, mais avec un cœur de géant tout comme sa maman.

Reconnu comme un homme de peu de mots en entrevue avec les journalistes, le hockeyeur de 38 ans de Sainte-Dorothée a décidé de parler avec son cœur de sa mère décédée subitement la semaine dernière à l’âge de 63 ans. Il a livré un long témoignage empreint d’une pointe d’humour qu’aurait apprécié la défunte.

«Ma mère avait un grand cœur. Elle aimait tout le monde», a lancé St-Louis avec émotion.

Mme St-Louis avait toujours le sourire aux lèvres. Elle aurait pu facilement être surnommée Madame sourire. Parions qu’elle a souri à quelques reprises en entendant fiston honorer sa mémoire.

Croire en son fils

France St-Louis a toujours cru en son fils Martin. Elle savait qu’il jouerait un jour dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

«Ma mère aimait se faire tirer aux cartes et elle me disait que les cartes lui indiquaient que j’allais finir par jouer dans la Ligue nationale de hockey. Je ne sais pas si elle me disait toujours la vérité, mais moi, je la croyais», a-t-il raconté.

«Ma détermination vient de ma mère. Lorsque j’étais jeune, elle me disait toujours « Montre-leur que tu vas faire la Ligue nationale »», a-t-il insisté.

St-Louis a décrit sa mère comme étant la personne la moins égoïste qu’il ait connue. «Elle pensait toujours aux autres.»

«La meilleure des mères»

Martin a dû interrompre son éloge vers la toute fin quand il a lancé la gorge serrée:«Le plus beau cadeau que ma mère m’a fait a été de me mettre au monde. C’était la meilleure des mères.»

Outre ses coéquipiers et membres de l’état-major des Rangers, Steven Stamkos, ancien coéquipier avec le Lightning de Tampa Bay, ainsi que Guy Lafleur et Réjean Houle, qui représentaient le Canadien de Montréal, ont souhaité leurs condoléances à la famille St-Louis.

Sainte-Dorothée

Martin a vécu des moments difficiles au cours des derniers jours à la résidence familiale de Sainte-Dorothée en compagnie de son père Normand et de sa sœur Isabelle.

Outre son mari, son fils, sa fille et ses sept petits-enfants, France St-Louis laisse dans le deuil de nombreux parents et amis.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page