Connectez-vous à nous

Mariève Provost écrit une page d’histoire du hockey féminin

Hockey

Mariève Provost écrit une page d’histoire du hockey féminin

La Lavalloise Mariève Provost a écrit une nouvelle page d’histoire en devenant la meilleure joueuse de hockey du Sport interuniversitaire canadien (SIC).

Le numéro 55 des Aigles Bleues de l’Université de Moncton, qui dispute sa cinquième et dernière campagne universitaire, est passé par toute la gamme des émotions en fin de semaine. Mariève détient désormais les records de buts et de points dans l’histoire du hockey universitaire féminin canadien.

Soulagée

«Je suis très heureuse. Ça me soulage, car cela m’enlève un poids énorme sur les épaules. Tout le monde me parlait des records. J’avais hâte d’établir ces nouvelles marques, je pourrai maintenant me concentrer sur le Championnat d’Atlantique», a avoué la nouvelle reine du hockey féminin au Courrier Laval.

«À mon retour de Turquie, je savais que mes chances étaient excellentes de battre ces records d’ici la fin du calendrier. J’accorde beaucoup plus d’importance à nos victoires, que mes records», a-t-elle ajouté humblement.

Meilleure buteuse

D’abord, elle a fracassé une nouvelle marque pour le plus grand nombre de buts en carrière (107) dans une victoire face aux Huskies de Saint Mary’s, à Halifax, le 12 février.

Son doublé lui a permis de fracasser la marque de 106 filets, qui appartenait à Danielle Bourgeois, des Pandas de l’Alberta.

Meilleure marqueuse

Provost a éclipsé la marque de 213 points de Tarin Podloski, des Pandas de l’Alberta, en amassant deux passes dans une victoire des Aigles Bleues, 4 à 3 en prolongation, face aux Tommies de St-Thomas, le 13 février.

Elle a récolté sa deuxième mention d’aide du match sur le but victorieux de Valérie Boisclair.

«Je suis comblée d’avoir pu établir le précieux record devant mes partisans. Si je l’avais fait à l’extérieur, j’aurais eu des applaudissements moins chaleureux», a reconnu celle qui a reçu des fleurs et la rondelle historique des mains du recteur de l’Université de Moncton, Yvon Fontaine.

«On a arrêté la partie et la foule m’a ovationnée. J’étais mal à l’aise. Je n’étais pas d’accord pour interrompre le match. J’aurais préféré poursuivre la partie et être honorée à la fin de la joute», a-t-elle poursuivi.

Des fleurs pour ses coéquipières

Provost a voulu souligner le travail de ses coéquipières. «Sans elles, je n’aurais jamais pu établir ces records. Je dois une fière chandelle à mon amie et compagne de trio depuis sept ans (collégial et universitaire), Valérie Boisclair. J’ai une pensée aussi pour Kristine Labrie qui complète le trio», a mentionné la jeune championne.

Elle domine la colonne des marqueuses de la conférence de l’Atlantique et se classe deuxième au pays cette saison, avec 17 buts et 23 aides pour 40 points en 18 matchs.

Autre record à sa portée

Une seule marque échappe toujours à Mariève Provost: celle du plus grand nombre de mentions d’aides en carrière. Cette marque devrait également tomber sous peu puisque la hockeyeuse a besoin de quatre passes avec quatre parties à disputer. La marque de 122 appartient à Tarin Podloski, des Pandas de l’Alberta.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page