Connectez-vous à nous

L’humour n’a pas de langue pour Dave Gaudet

Culture

L’humour n’a pas de langue pour Dave Gaudet

C’est à Dave Gaudet que l’on avait confié la tâche d’animer les trois spectacles rassemblant les meilleurs extraits du Franglos comedy show, en juillet dernier, lors du Zoofest 2012, dans le cadre du festival Juste Pour Rire.

Depuis quelques années, les Franglos comedy show connaissent un succès croissant au légendaire Comedyworks, rue Bishop, à Montréal. Le concept a été imaginé par Dany Drouin des Productions D, qui a voulu proposer au public anglophone ou bilingue des numéros en anglais livrés par des humoristes francophones.

«Nous voulions créer quelque chose d’inédit. J’ai moi-même commencé au Comedyworks quand je suis arrivé au Québec il y a 10 ans, raconte le verbomoteur Dave Gaudet. À l’époque, j’avais 19 ans. J’ai fini par m’installer dans Chomedey, après un bref séjour dans Saint-François.»

L’animation

Cet été, Alexandre Roy, le magicien Vincent C. et Jean-Thomas Jobin ont particulièrement été appréciés du public des Franglos.

«J’anime plusieurs événements en cours d’années, observe Dave Gaudet, qui aimerait beaucoup amener les Franglos comedy show, sinon une autre série humoristique, dans un bar lavallois. J’ai un bon talent pour créer une énergie festive. Faut que le party décolle!»

Le mardi 21 août, il animera d’ailleurs une soirée-spectacle mettant en vedette Sugar Sammy à la Sin Taverne, dans Sainte-Dorothée.

D’Edmonton à Laval

Né d’un père québécois et d’une mère albertaine, Dave Gaudet a grandi à Edmonton, où il a vite découvert ses dons pour faire rire le monde autour de lui. Il a développé un style bien à lui, offrant un stand-up très physique et théâtral.

«J’ai donné mon premier show à 13 ans, dans la veine de mes premières idoles qu’étaient Eddie Murphy et Jim Carey», relate celui qui s’est fait remarqué récemment en compagnie de son bon ami Olivier Martineau.

Lors d’un gala du Grand Rire bleu, à Québec, le duo a livré un numéro complètement déjanté où un pianiste dialogue avec une marionnette sortie d’un piano. Un petit chef-d’oeuvre d’absurde qui fait son bout de chemin actuellement.

Versatile

L’humoriste de 29 ans est un fervent adepte des variétés. Avec une tenue se rapprochant de Justin Timberlake, qu’il adore imiter, Dave Gaudet est aussi un pianiste qui touche au saxophone, à la guitare, à la danse et au chant. On compare son potentiel à celui des Stéphane Rousseau et Rachid Badouri de ce monde.

D’autre part, le Lavallois ne cache pas «avoir tout appris sur Youtube!», en plus d’être un «gars de char», annonce-t-il.

«D’ailleurs, dans un passage intitulé Vive le Québec!, dit-il, je ris de la susceptibilité des Québécois, qui ne souffrent pas de rage mais d’orgueil au volant.»

Parmi ses meilleurs écrits, le Lavallois livre aussi le récit d’une expérience de drogue hallucinante, où il a réussi à voler une voiture, «dans une autre vie», pour ensuite prendre plaisir à rentrer et sortir des États-Unis, sans jamais se faire prendre.

One Man Show

Présentement, Dave Gaudet travaille à son premier spectacle solo en prenant bien le temps de peaufiner son matériel. Il prévoit être prêt pour la grande conquête en 2014.

«L’écriture avance et du côté de mon jeu, je continue de miser sur mon accent qui suffit souvent à faire rire la salle», lance-t-il en rigolant.

Dave Gaudet animera une soirée-spectacle, avec, entre autres, Sugar Sammy, le mardi 21 août, à la Sin Taverne, 2250, desserte Ouest de l’autoroute 13, dans Sainte-Dorothée. Information: 450 969-6777 ou www.davegaudet.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page