Connectez-vous à nous

Les plus sédentaires au Québec!

lidl opening times today

Actualités

Les plus sédentaires au Québec!

SANTÉ. Une récente enquête de TC Media montre que les Lavallois figurent en tête des régions les moins actives au Québec. Toutefois, ils trônent au sommet pour la sobriété.

Commentaires

Dans une proportion de 58,9 %, les Lavallois ont été classés inactifs physiquement en loisirs et en moyens de transport.

Le docteur Éric Goyer, directeur de Santé publique de Laval par intérim, avance quelques hypothèses à la lecture des statistiques. «Les Lavallois sont plus sédentaires chez les adultes. Ils sont dépendants de leur automobile. Ils font leur déplacement en voiture pour faire leurs activités. De moins en moins de personnes se déplacent à pied ou à bicyclette. La conciliation travail-famille fait en sorte qu’il reste moins de temps pour les activités physiques. Laval est une ville accueillante pour les immigrants.»

Plan d’action

Santé publique de Laval a élaboré un plan d’action sur les saines habitudes de vie en travaillant avec 16 partenaires, dont Québec en forme, le Centre des services sociaux de Laval, la Ville de Laval, la Commission scolaire de Laval, etc.

«Il faut que les Lavallois puissent se déplacer de façon active, qu’ils soient moins dépendants de l’automobile et qu’ils puissent faire des activités dans des parcs. La Ville s’est dotée d’une politique de l’activité physique pour que les gens bougent. Il existe aussi le programme 0-5-30, zéro tabac, 5 fruits ou légumes et 30 minutes d’exercices par jour que nous implantons dans les milieux de travail», mentionne le docteur Goyer.

Alzheimer

Par ailleurs, les Lavallois comptent 6000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ce qui en fait la région présentant le pourcentage le plus élevé, soit 4,6%.

Entre 1996 et 2011, la population correspondant au groupe d’âge des 65 ans et plus est passée de 37 697 à 61 528, pour une augmentation de 63 %. Pour la même période et le même groupe d’âge, la variation québécoise était moindre que celle enregistrée à Laval, soit 44 %. Les variations les plus marquées concernent les groupes des 75-84 ans ainsi que les 85 ans et plus, puisque de 1996 à 2011, la population de ces groupes d’âge a augmenté respectivement de 112 et 152 %.

«Au cours des dernières années, la population aînée de Laval a fortement augmentée. L’âge étant le facteur de risque le plus important, c’est la raison pour laquelle il y a plus de personnes atteintes à Laval», souligne Ginette Labrosse, de la Société Alzheimer Laval.

La maladie Alzheimer (MA), la forme la plus courante de démence (64 % des cas), est une maladie évolutive et dégénérative du tissu cérébral, qui se développe sur une période de 3 à 20 ans. Elle se caractérise par la perte progressive de la mémoire, des fonctions cognitives (pensée, jugement, perception, orientation, apprentissage, résolution de problèmes) et s’accompagne souvent de troubles du comportement.

«La MA se développe en trois stades: léger, intermédiaire et avancé, qui résulte en une altération des activités de base de la vie quotidienne, sociale et professionnelle. Il n’existe aucun traitement curatif», termine Mme Labrosse.

Finalement, l’enquête révèle que les Lavallois montrent les meilleurs résultats concernant la consommation abusive d’alcool soit 10,1 %, comparativement à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean reconnue pour avoir le coude haut avec 24,5 %.

En collaboration avec Geneviève Blais

Autre texte à lire: Difficile de trouver un médecin de famille à Laval.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page