Connectez-vous à nous

Les «Intemporelles» de la Maison de Ballet-Théâtre Reflet

Culture

Les «Intemporelles» de la Maison de Ballet-Théâtre Reflet

Le samedi 25 mai, à la Salle André-Mathieu, les 100 danseurs et 2 comédiennes de la Maison de Ballet-Théâtre Reflet présenteront 19 numéros représentant la diversité de styles pratiqués dans cette institution fondée en 1994, dans Laval-des-Rapides, par la chorégraphe, interprète et professeure Francyne Themens.

«Nous sommes une petite école qui perdure et notre objectif reste de promouvoir l’art de la danse à Laval, en permettant à tous de l’apprendre et de le pratiquer à bas prix», de souligner celle qui a reçu un bel hommage pour l’ensemble de sa carrière en avril dernier, lors de l’événement Envol Danse, le plus important rassemblement d’organismes liés à la danse à Laval.

Introduction audacieuse

C’est avec la chorégraphie de jazz moderne Intemporel que débutera le spectacle, qui comportera six blocs développés autour de thèmes tels les bals, les clowns, les légendes, les souvenirs, la paix et la vie.

«Au départ, des danseuses aux allures de spectres nous plongeront en plein mystère et nous ouvriront les portes du temps, avant que nos comédiennes ne découvrent un coffre rempli de souvenirs. Elles seront par la suite le fil de notre histoire. J’ai voulu que l’on se promène dans les époques.»

Dans le passage Rendez-vous sur le quai, les interprètes évolueront chacune dans des costumes entremêlant les âges. Sinon, le public sera invité à assister aux ballets s’inspirant d’un bal autrichien, quand ce n’est pas un hip hop dansé par des loups-garous sortis de la série Twilight.

L’engagement

Fidèle à sa tradition, Reflet n’abandonnera pas son discours social en cours de représentation. Sensible au film Laurence Anyways, de Xavier Dolan, la chorégraphe Marie-Eve M. Themens questionnera l’intimidation face aux différences, dont l’identité sexuelle des transgenres, dans la chorégraphie contemporaine Mon genre, ma réalité.

De leur côté, Mariane Brunet, Arianne Poitras et Geneviève Hébert Dumont se relaieront avec des numéros pastichant l’engagement militaire dans la suite Recrutés pour la paix, Debout la Compagnie et L’Escadron en entraînement. Un colonel aura affaire à des recrues pas toujours très réceptives à la vie de soldat.

«Mon discours tourne toujours autour du désir profond de revenir à des valeurs profondes d’amour, de souligner Mme Themens. Encore cette année, on s’est amusés à essayer de changer le monde!»

Le jeu

Finalement, les plus petits susciteront certainement une bonne part de sourires par leurs prestations entre danse et airs clownesques, lors d’extraits accompagnés par, entre autres, Eugénie Bergevin Tremblay, Frédérique Péloquin et Delphine Brouilly.

Sans oublier que la classe des «Rayons de soleil», les enfants vivant avec un handicap de l’école, donnera vie à un bal de finissants qui ne laissera personne indifférent. Le tout sur le ton de la comédie musicale.

La Maison de Ballet-Théâtre Reflet présente son spectacle «Intemporelles», chorégraphie, scénario et mise en scène de Francyne Themens, le samedi 25 mai, à 14h30 et à 20h, à la Salle André-Mathieu (475, boul. de l’Avenir). Information: 450 663-1668.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page