Connectez-vous à nous

Les Gladiateurs de Georges-Vanier arrivent

Hockey

Les Gladiateurs de Georges-Vanier arrivent

Vous connaissez le modèle Prep schools américain? Et bien, la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) s’est inspirée de cette formule, l’an dernier, pour former un nouveau circuit. Cette année, c’est au tour des Gladiateurs de l’école secondaire Georges-Vanier d’y adhérer.

L’établissement lavallois fait partie des douze écoles qui ont embarqué dans cette aventure. Les joueurs sont divisés en quatre catégories, soit les moins de 13 ans, les moins de 15 ans, les moins de 17 ans et les moins de 19 ans.

Trois équipes à Georges-Vanier

Trois équipes locales ont adhéré au circuit, dans la catégorie des moins de 15 ans (M15, division 1 et division 2) et chez les moins de 17 ans (M17, division 1). S’il reste encore de la place dans les équipes M15, la formation M17 est complète avec ses 17 joueurs.

Sous la gouverne de Yannopoulos

Greg Yannopoulos est responsable des programmes hockey à Georges-Vanier. Avec un bagage de 15 ans d’expérience, il s’est entouré d’une équipe de six personnes, dont l’ancien défenseur de la Ligue nationale de hockey (LNH), Bobby Dollas.

Notons que la LHPS est un circuit qui n’évolue pas sous l’égide de Hockey Québec. Il n’est pas impossible qu’un jour Georges-Vanier puisse joindre la nouvelle ligue juvénile scolaire, accréditée par Hockey Québec.

«Nous espérons avoir une équipe M13, l’an prochain. Nous voulons offrir une alternative différente, basée sur nos valeurs et sur l’encadrement qu’une école est en mesure d’apporter à ses athlètes», explique Yannopoulos.

«Ça répond à une demande des étudiants qui veulent défendre les couleurs de leur école de la même manière que ça se fait au football et au basket-ball, par exemple. Cette Ligue répond aussi à une demande des parents», ajoute-t-il.

Qualité des entraîneurs

Selon le grand manitou du hockey à Georges-Vanier, la Ligue se démarque par la qualité des entraîneurs. «D’anciens joueurs professionnels sont impliqués, d’anciens joueurs de la LHJMQ aussi, tout comme des éducateurs physiques. Les jeunes seront donc très bien encadrés, autant sur la glace que dans leur parcours scolaire, car les entraîneurs vont s’assurer que ça déroule bien dans les deux volets», affirme-t-il.

«Les jeunes pourront compter sur des entraîneurs qualifiés et certifiés. Nous ne sommes pas là pour faire de l’argent comme certaines écoles de hockey, mais pour les jeunes», poursuit-il.

Manque de glace à Laval

La LHPS a élaboré un horaire d’une trentaine de matchs en utilisant la formule de tournois, qui seront disputés au Québec et aux États-Unis. La saison s’amorce les 7, 8 et 9 octobre, à Ottawa.

«Nous cherchons des glaces pour essayer de tenir des tournois à Laval. Nous ne demanderons pas des heures de glace à Hockey Laval», souligne-t-il. «Les jeunes ont la chance de pouvoir pratiquer du lundi au vendredi, à l’aréna Yvon-Chartrand. Nous avons la glace de 8h à 16h», ajoute-t-il.

Sport-études

Par ailleurs, Greg Yannopoulos est heureux de pouvoir aussi compter sur une licence valide pour l’adhésion au programme des Académies des Habiletés de Hockey Canada (AHHC) depuis trois ans.

Une soixantaine de joueurs font partie de ce programme sport-études et du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). «Le modèle des AHHC se veut un programme complémentaire important au système de développement du joueur de clubs de hockey mineur en vigueur au Canada. Ce programme est un supplément au système de clubs», termine Yannopoulos.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page