Connectez-vous à nous

Les citoyens de Saint-François insatisfaits de la décision de l’ONÉ

Actualités

Les citoyens de Saint-François insatisfaits de la décision de l’ONÉ

MOUVEMENT CITOYEN. Les citoyens du quartier Saint-François ne sont pas complètement satisfaits de la décision de l’Office national de l’énergie (ONÉ) de demander à la compagnie pétrolière Enbridge d’effectuer des tests d’étanchéité sur seulement trois tronçons de la ligne 9B, soit en Ontario et à Mirabel, avant le projet d’inversion du flux.

Commentaires

Une action citoyenne a eu lieu en matinée, le 21 juin, devant les terrains d’Enbridge, pour dénoncer l’exclusion de plusieurs tronçons pipeliniers des tests hydrostatiques (vérification de l’étanchéité des pipelines avec de l’eau sous pression), notamment celui traversant la pointe est de l’île Jésus.

Une cinquantaine de citoyens ont affirmé leur inquiétude et leur opposition par rapport à cette décision de l’ONE. Cette conduite vieille de près de 40 ans traverse le territoire à proximité de deux écoles primaires, de nombreux CPE, des parcs, des terrains agricoles et maraîchers.

«On est heureux de la décision prise jeudi, mais pas complètement satisfaits, indique Maud St-Onge, une mère de trois enfants faisant partie du comité citoyen Oléoduc Laval en amont (OLEA), à qui revient l’initiative de la manifestation. Nous exigeons ces tests partout, de l’Ontario à Montréal.»

«Si les tests sont positifs aux endroits choisis, on va nous dire que c’est parfait partout, a mentionné un citoyen à l’aide d’un porte-voix. On ne doit pas accepter cela et il faut être vigilant. Ce ne sont que 20 kilomètres en Ontario et un kilomètre à Mirabel. Il faut refuser et demander que soient faits les tests sur toute la ligne.»

Mentionnons que le conseiller municipal de Saint-François, Jacques St-Jean, et Bintou Toure, qui représentait la Commission scolaire de Laval, étaient également sur place pour prendre part au rassemblement.

Rappelons que le 7 avril, le conseil municipal de la Ville de Laval adoptait une résolution pour que l’organisme fédéral qui réglemente les projets interprovinciaux exige des tests hydrostatiques sur la ligne 9B.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page