Connectez-vous à nous

Les Braves: c’est terminé!

Hockey

Les Braves: c’est terminé!

SEMI-PRO. Éric Lajeunesse, propriétaire des Braves de Laval, a décidé de vendre le nom de son équipe de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) à Valleyfield. Toutefois, il a promis qu’il y aura une formation avec un nouveau nom au Colisée de Laval, en septembre prochain.

Commentaires

Du même souffle, les dirigeants de la Ligue de hockey junior AAA réunis à Drummondville ont confirmé le retour des Braves de Valleyfield pour la saison 2014-2015, mardi dernier.

«Nous avons vendu les chandails et équipements au gestionnaire des Braves, Stéphane Scotto. Nous aurons une nouvelle entité et de nouvelles couleurs après l’assemblée générale annuelle de la Ligue, en mai. Nous aimerions choisir le vocable des Chiefs de Laval, mais la Ligue semble réticente», admet Éric Lajeunesse.

Pour sa part, le directeur-gérant, Dannick Lessard, croit que le nom des Braves ne voulait rien dire pour les partisans de Laval. «Il faut ramener les Chiefs. Nous pourrions aussi opter pour les couleurs des Bruins de Boston et les appeler Big Bad Chiefs!»

Lessard affirme que ce fut une année d’apprentissage. «Malgré nos difficultés, nous avons terminé la saison. Saint-Georges et Cornwall ont aussi eu des soucis financiers. Avec le déménagement et les nombreux changements, ce ne fut pas une année facile pour nous.»

Le directeur-gérant a hâte au prochain repêchage prévu en juin. «J’aimerais grossir l’équipe, aller chercher des joueurs robustes qui savent jouer au hockey.»

Manque d’argent

Une source, qui a tenu à garder l’anonymat, a soutenu que plusieurs joueurs et l’entraîneur Pierre Pelletier n’ont pas été payés dans la dernière étape de la saison. Les propriétaires auraient manqué de liquidité.

«Je pense bien que nous serons payés après la vente du nom des Braves. Les propriétaires avaient besoin d’argent. Je garde espoir», a évoqué le plaignant.

Mécontents de leur sort, deux joueurs, Maxime Mallette et David Massé, ont d’ailleurs décidé de quitter la formation lavalloise avant la fin des séries éliminatoires. Le Courrier Laval a tenté de communiquer avec eux, mais sans succès.

Pour sa part, M. Lajeunesse assure que tout le monde a été payé et qu’aucun joueur n’a abandonné l’équipe. Ce dernier est d’avis que ce fut une saison décevante à tous les niveaux. «Ce n’est pas de tout repos pour une équipe d’expansion. Les commanditaires et les spectateurs n’étaient pas au rendez-vous. Nous ne formions pas une équipe gagnante, alors les gens ne se sont pas déplacés», a indiqué M. Lajeunesse.

Retour de Pelletier?

Par ailleurs, le retour de l’entraîneur Pierre Pelletier derrière le banc de la formation de la LNAH est incertain. «Je dois y réfléchir. Je veux plus de stabilité avec les joueurs. J’aimerais bien revenir, mais à certaines conditions.»

Pelletier a-t-il été payé? «Je n’ai aucun commentaire à faire», a-t-il conclu.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page