Connectez-vous à nous

Le hockey de moins en moins accessible

Hockey

Le hockey de moins en moins accessible

Pour une troisième année consécutive, les frais d’inscriptions pour le hockey ont augmenté de 10 %, passant de 360 $ à 395 $ pour la campagne 2013-14.

En juillet 2010, les parents des jeunes hockeyeurs lavallois devaient défrayer 325$.

Cette situation inquiète de nombreux parents qui ont fait parvenir des courriels au Courrier Laval, déplorant la hausse des coûts. D’ailleurs, certains songent sérieusement à ne pas inscrire leurs enfants.

«Le hockey est de moins en moins accessible à Laval. On doit ajouter le coût de l’équipement, les participations obligatoires à des tournois (et les coûts associés: hôtels, restos, etc.), la contribution au budget de l’équipe pour les frais de roulement, les trophées pour les jeunes, etc. Et là, je ne parle que du simple lettre (récréatif), le double lettre étant beaucoup plus dispendieux», a souligné un parent qui veut garder l’anonymat.

Les raisons

«Oui, ça coûte peut-être plus cher que certaines villes, mais ça peut dépendre de plusieurs facteurs, dont les subventions provenant de la Ville. Il faut aussi dire que nous n’avons pas assez d’arénas pour répondre à la demande à Laval», a expliqué Michel Demers, président de Hockey Laval.

M. Demers n’a pas caché que la hausse des tarifs est due à la création de postes de conseillers techniques, les augmentations tarifaires de Hockey Québec, l’achat d’heures de glace au privé et la baisse du nombre d’inscriptions.

«Depuis 2010, cette situation s’explique en grande partie par la location d’heures de glace au Complexe Guimond, un aréna privé. Nous avons déboursé 505 000 $ pour 1800 heures de glace à Guimond, l’an dernier», a précisé M. Demers.

De plus, les associations du hockey mineur de Laval louent pour un montant de 500 000 $ de glace à l’extérieur de son territoire.

Toujours selon le président, les coûts d’inscriptions seraient à la baisse si Laval était dotée de deux autres glaces communautaires, comme le proposait le projet de la Place Bell, qui tarde à prendre son véritable envol.

Pour sa part, Johanne Morin, la mère d’un jeune hockeyeur, croit que ces augmentations feront baisser le nombre d’inscriptions, faisant automatiquement majorer le coût par joueur.

«Pendant combien de temps les parents de Laval pourront-ils encore permettre à leurs enfants de jouer au hockey? Je connais des personnes qui ont trois enfants et qui se demandent s’ils pourront inscrire leur deuxième et troisième», mentionne-t-elle.

Hockey récréatif

Mme Morin aimerait bien qu’Hockey Laval puisse offrir du hockey récréatif plus économique en diminuant le nombre de pratiques et en abolissant les tournois obligatoires. Elle avait d’ailleurs l’intention de faire parvenir sa suggestion aux dirigeants du hockey mineur.

«Je suis sûre que plusieurs enfants et parents seraient très contents de faire du hockey une fois par semaine seulement (pratique ou match). Ce n’est pas le cas pour mon fils, qui adore les parties et les pratiques. L’an passé, on s’est retrouvés cinq fois à l’aréna dans la même semaine dans la catégorie pee-wee C. Ça coûterait beaucoup moins cher», termine Mme Morin.

M. Demers admet que tout est possible. Toutefois, ce serait compliqué de créer une ligue de ce genre. Par ailleurs, il reconnaît qu’il est exagéré de passer cinq jours sur la glace pour des hockeyeurs pee-wee C. «C’est un peu trop. Les jeunes doivent avoir un minimum d’une partie et une pratique par semaine», a-t-il conclu.

La date limite pour s’inscrire au hockey est le 12 août. Après cette date, il est encore possible de le faire jusqu’au 30 août, mais les frais augmenteront de 100 $, passant à 495 $.

Autre texte à lire:Précision pour les frais additionnels des retardataires.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page