Connectez-vous à nous

Le Club de taekwondo Laval célèbre ses 20 ans

Sports

Le Club de taekwondo Laval célèbre ses 20 ans

Le 11 juin, le Club de taekwondo de Laval a souhaité souffler ses 20 bougies en famille au centre communautaire de Vimont. Plus de 175 personnes ont participé aux célébrations et gala méritas annuel.

Qui dit taekwondo à Laval, dit la famille Morrissette. Celle-ci est l’âme du club sportif lavallois. Gilles et son épouse Michelle Morrissette l’ont fondé en 1991, car il n’y avait pas de club de taekwondo sur le territoire. À l’époque, seulement 45 personnes s’étaient inscrites.

«Nos trois enfants, Benoit, Luc et Martial, adoraient ce sport et ils s’entraînaient près de notre chalet à Saint-Calixte. C’était beaucoup trop loin. Nous voulions nous rapprocher de la maison familiale», a précisé Mme Morrissette.

«Nous avons entrepris des démarches avec la Ville et maître Chong Lee. Ce ne fut pas facile, car nous devions être des ceintures noires pour avoir une école. C’est avec beaucoup d’acharnement que nous avons pu ouvrir le club. Nous avons formé une grande famille», a-t-elle enchaîné.

Début difficile

Les Morrissette ont failli tout abandonner en 1998. «Nous avons dû faire face à plusieurs obstacles. Le bénévolat commençait à devenir lourd. Nous avons voulu démissionner, mais les jeunes nous ont remis une carte. Ça nous a rempli d’amour. Nous avons décidé de continuer et nous n’avons aucun regret», a souligné Mme Morrissette.

Former les entraîneurs

Le directeur technique, Ernesto Belmonte, est épaulé par Benoît Morrissette, 6e dan, et Luc Morrissette, 5e dan. Les dirigeants du Club de taekwondo de Lavalse bombent le torse, quand il est question de ses entraîneurs. «Nous avons formé nos propres entraîneurs. Nous avons six maîtres et une douzaine d’entraîneurs», a lancé fièrement Mme Morrissette.

112 ceintures noires

Au fil des ans, 112 personnes ont obtenu la ceinture tant convoitée, la noire. «C’est une grande joie de voir la progression des jeunes», a reconnu le couple Morrissette.

Le Club a tenu cinq tournois de niveau provincial et le championnat canadien junior en 1998, à l’école secondaire Georges-Vanier. Il s’agissait de la première présence de la classique nationale en sol québécois.

Les Jeux olympiques convoités

Les dirigeants rêvent aux Jeux olympiques. Ils aimeraient bien qu’un de leur athlète puisse un jour y participer. Trois athlètes ont goûté à des compétitions d’envergure.

Simon Bhatty (1998 en Turquie) et Jonathan Gougeon (2000 en Irlande) ont participé au Championnat mondial junior. Véronique St-Jacques a également pris part au Championnat du monde senior en Corée, en 2001.

Le club prend de l’expansion

Le Club de taekwondo Laval compte actuellement 160 adhérents et six maîtres. Ils s’entraînent aux dojangs de Fabreville, Auteuil-Vimont, Champfleury et Sainte-Rose. «Nous n’avons jamais pensé devenir aussi gros. Notre philosophie est le contrôle et la confiance de soi. Nous insistons sur la bonne condition physique et le respect», a conclu Michelle Morrissette.

Club de taekwondo Laval en chiffres

6 maîtres (5e Dan et plus)

112 ceintures noires

50 arbitres provinciaux

5 arbitre nationaux

13 champions panaméricains

15 champions canadiens

33 champions provinciaux

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page