Connectez-vous à nous

Le calme est de retour au Collège Montmorency

lidl opening times today

Actualités

Le calme est de retour au Collège Montmorency

RÉACTIONS. Au lendemain d’une opération policière d’envergure au Collège Montmorency, après une alerte lancée sur un homme possiblement armé à l’intérieur, deux autopatrouilles étaient postées devant l’institution pour répondre aux possibles inquiétudes de la population étudiante et du personnel.

Commentaires

:«Nous sommes là pour dire aux gens de Montmorency que le plan de confinement s’est déroulé à la lettre afin d’assurer leur sécurité», de mentionner Geneviève Major, porte-parole de la Police de Laval.

Calme olympien

La veille, le responsable de la sécurité du bâtiment situé sur le boulevard de l’Avenir, Pierre Belcourt, a été témoin de la sortie de quelques étudiants accompagnés de policiers.

«Il n’y a pas vraiment eu un vent de panique lors de l’évacuation, stipule M. Belcourt. Certains ont couru pour sortir, mais dans l’ensemble tout le monde était calme, mais surtout inquiet.

«Moi, j’ai fait l’inverse, je suis entré les mains dans les airs en signifiant aux policiers que je devais aller au poste de garde, poursuit-il. Je connais bien les patrouilleurs, qui m’ont reconnu. J’en ai rencontré plus de 120 au fil des ans dans différentes formations.»

Évacuation

Lise Gauthier, surveillante des examens pour l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), était en compagnie de neuf étudiants en soins de santé dans un local lorsque les événements se sont produits. «J’avais vu par les fenêtres des policiers arriver devant le cégep vers 19h30, souligne-t-elle. Puis, des étudiants ont cogné à notre porte pour nous dire d’évacuer et que ce n’était pas une farce. Nous avons ramassé nos choses et nous sommes sortis.

«Les étudiants étaient inquiets de ne pas savoir ce qui se passait, mais aussi anxieux pour leur examen», ajoute celle qui n’a pas eu le temps d’avoir peur.

Les joueurs des formations de basketball (division 2) et de volleyball des Nomades, qui s’entraînaient aux gymnases, ont également été escortés à l’extérieur.

Bonne collaboration

Pour sa part, le directeur général du Collège Montmorency, Hervé Pilon, qui s’est présenté rapidement sur les lieux, a vanté l’intervention policière.

«Nos agents de sécurité ont travaillé en étroite collaboration avec les policiers, qui connaissent bien les lieux, assure M. Pilon. Ils ont bien réagi. Tout s’est fait de façon ordonnée.

«C’est certain qu’on a senti de l’inquiétude, car les gens ne savaient pas ce qui se passait. Ils ont quand même été confinés dans des classes pendant deux heures, de 20h à 22h», précise-t-il.

M. Pilon a affirmé que l’individu qui se serait présenté dans l’établissement avec une arme n’était pas un étudiant de Montmorency et qu’il était mineur.

Prévention et formation

Le directeur général considère que le travail de prévention via les formations a servi au bon déroulement des interventions le soir du 27 février.

«C’était rassurant de voir que tout était sous contrôle de la part des policiers et de notre sécurité, a-t-il constaté. Le niveau de préparation a été bien fait. Nous avons d’autres formations au programme la semaine prochaine.»

Amélioration des équipements

Par ailleurs, le Collège Montmorency bonifiera son système de communications et de sécurité au cours des prochains jours. «Nous avons un bâtiment complexe. Il est important d’améliorer la sécurité. Si un individu se promenait avec un fusil, nous voulons être capable de le suivre avec les caméras.»

Enfin, M. Pilon avoue qu’il serait impensable de commencer à fouiller tout le monde. «Sinon, ce serait comme si nous étions dans un gros aéroport. Nous avons 7500 étudiants, 1000 étudiants en formation continue et 1000 employés», termine-t-il.

(En collaboration avec Benoît Leblanc)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page