Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Économie

Laval se moque de la récession

En termes de croissance économique, Laval devrait non seulement afficher la diminution la moins prononcée des régions du Grand Montréal en cette année pandémique, mais également connaître la reprise la plus soutenue en 2021.

Voilà ce qui ressort du Survol des régions urbaines du Québec en 2020-2021, publié le 28 octobre par le Mouvement Desjardins.

Pour l’exercice en cours, on projette un recul de 4,5 % par rapport au niveau de croissance observé en 2019.

«L’emploi va très bien», observe notamment Chantal Routhier, économiste principale chez Desjardins.

De fait, Laval affichait en octobre le plus bas taux de chômage de la Communauté métropolitaine de Montréal avec un taux de 6,5 %, devançant à ce chapitre les régions limitrophes que sont la Montérégie (7,1 %), Lanaudière (7,5 %), les Laurentides (9,8 %) et Montréal (11,5 %). À l’échelle du Québec, le taux de chômage s’élevait le mois dernier à 7,9 %.

«La dynamique du marché du travail, qui se reflète dans les dépenses de la consommation, figure parmi les indicateurs qui déterminent la tendance que va prendre l’économie», poursuit l’auteure de l’étude en entrevue au Courrier Laval, le 13 novembre.

Chantal Routhier, économiste principale chez Desjardins. (Photo gracieuseté)

1 G$ en investissements

Au chapitre des investissements publics et privés en cours, Laval fait tout aussi bonne figure comme en témoignent les projections fraîchement publiées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), selon lesquelles la Ville devrait franchir encore cette année le cap du milliard en investissement.

«Une baisse de 10,2 % dans le contexte actuel n’est vraiment pas inquiétante», commente Mme Routhier, qui rappelle qu’en 2018 et 2019 les investissements s’étaient chiffrés à 1,1 G$ sur le territoire lavallois. Ça faisait cinq ans qu’on n’avait pas observé des investissements aussi forts.»

Incidemment, si les prévisions de l’ISQ s’avéraient, Laval trouverait le moyen de clôturer 2020 en affichant sa troisième meilleure performance économique depuis 2012.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’agirait d’un exploit digne de mention en cette année marquée par la «pire récession depuis la Deuxième Guerre mondiale», selon le ministre des Finances, Eric Girard. Celui-ci annonçait d’ailleurs un déficit historique de 15 milliards de dollars lors de sa mise à jour économique, le 12 novembre.

Immobilier en hausse

«Malgré la période de ralentissement économique vécue à l’échelle mondiale, la vigueur du développement immobilier s’est maintenue à Laval», indique le porte-parole du cabinet du maire, Alexandre Banville, dans un échange courriel du 13 novembre.

En date du 30 septembre, la valeur des permis de nouvelles constructions dépassait les 512 M$, soit une augmentation de 35 % par rapport à la même période en 2019.

«Les investissements ont plus que quadruplé du côté ICI [industriel-commercial-institutionnel], entres autres, par l’amorce du chantier des premières phases du complexe mixte Espace Montmorency», écrit-il. Ce seul projet compte à lui seul 100 M$ en investissement, dont 690 logements.

Le bilan des neuf premiers mois de l’année affiche des investissements totaux de l’ordre de 655 M$, en hausse de 5 % en comparaison à 2019.

Rebond de 7,3 %

Par ailleurs, l’étude économique de Desjardins prévoit un rebond de 7,3 % de l’activité économique à Laval en 2021, un scénario qui pourrait bien sûr être révisé si la deuxième vague de la pandémie entraînait la mise en place de mesures sanitaires plus contraignantes, précise l’auteure.

Des régions limitrophes, c’est Montréal qui est appelée à connaître le seconde plus forte reprise à la faveur d’une augmentation projetée de 6,8 % l’an prochain.

«Bien qu’il soit difficile de prévoir la tournure que prendront les investissements en cette période d’incertitude, des projets d’infrastructures importants dans la région du grand Montréal, soutenus par le gouvernement du Québec, devraient permettre d’appuyer la relance économique, écrit Mme Routhier dans son rapport. Même si l’on pourrait observer un essoufflement du côté du secteur privé, les sommes injectées par ce dernier devraient conserver de bons niveaux».

À cet égard, l’économiste évoque, entre autres projets, Espace Montmorency au cœur du centre-ville lavallois et la revitalisation des secteurs avoisinant les stations de métro Cartier et de la Concorde.

Infrastructures

En matière d’investissement publics, Laval n’est pas en reste, alors que «la modernisation de plusieurs infrastructures du territoire se poursuivent, ce qui permettra de maintenir la vigueur observée au cours des dernières années», soutient Chantal Routhier.

Rappelons ici le récent dépôt du projet de loi 66 visant à accélérer la relance de l’économie du Québec en allégeant certaines procédures. Ce projet de loi cible 181 projets d’infrastructures publiques dont 13 se destinent à Laval.

Parmi ceux-ci, la reconfiguration de l’échangeur autoroutier le plus achalandé du territoire au moyen d’une bretelle aérienne entre l’A-440 ouest et l’A-15 nord.

Deux autres importants projets retiennent l’attention: le parachèvement de l’autoroute 19 et le prolongement du Réseau express métropolitain (REM) pour desservir le centre de Laval.

Enjeux et défis

«La rapidité de la relance des activités économiques dépendra de nombreux facteurs», précise Mme Routhier. Elle cite la reprise des secteurs moteurs, la performance des chaînes d’approvisionnement, l’adoption des technologies numériques et la capacité des entreprises à concilier la rentabilité et le défi que représentent les contraintes imposées par la Direction de la santé publique.

Ces enjeux sont d’ailleurs ciblés dans le Plan de relance économique financé à hauteur de 20 M$ par l’administration Demers. Lancé en juillet sous le thème Laval, capitale des opportunités, ce plan s’étend sur un horizon de 18 à 24 mois.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page