Connectez-vous à nous

L’ascension d’une vie pour Nathalie Desrochers

Actualités

L’ascension d’une vie pour Nathalie Desrochers

ENTREVUE. Le jour où Nathalie Desrochers apprenait que sa fille de trois ans, adoptée en Chine et ayant de multiples problèmes de santé, regagnait significativement des forces, on lui annonçait quelques heures plus tard qu’elle était atteinte du cancer de l’ovaire.

Commentaires

Cette même journée de 2013, la Lavalloise ressentait une grande joie pour son enfant, mais aussi une profonde peine et une grande inquiétude. La maladie était déjà enclenchée et progressait rapidement.

«Malheureusement, au moment où on détecte le cancer de l’ovaire, pour plus de la moitié des femmes, il est trop tard, explique la femme de 46 ans. D’autres organes sont déjà atteints et il y a des métastases. Il n’y a pas de symptômes, ils arrivent plus tard. On l’appelle le tueur silencieux.»

Après un épisode de graves saignements, en octobre 2013, on lui enlève sept tumeurs et plusieurs centimètres d’intestins, les métastases s’étant propagées un peu partout dans son organisme. On lui annonce alors, en avril 2014, qu’elle est en rémission. Le bonheur de recommencer une vie normale se pointe à l’horizon.

Cancer incurable

Il y a deux mois, elle apprend que la masse est revenue et que son cancer est désormais incurable. On lui indique alors que ses chances de survie sur cinq ans sont presque nulles.

«Avec le temps qui avaient passé, c’était revenu à une vitesse foudroyante», raconte Mme Desrochers. La nouvelle l’assomme comme une tonne de briques. Une semaine après, elle veut mettre fin à ses jours avant que le cancer ne le fasse sournoisement à sa place.

Son monde s’écroulait en pensant à l’avenir de ses 5 enfants, dont ses plus jeunes filles de 5 et 12 ans, qui ne pourront plus partager de grands moments avec leur mère. Nathalie Desrochers a tout de même trouvé la force de se dire qu’elle devait accomplir le plus de choses possibles avant de rendre l’âme.

«Je dois tout faire maintenant, à court et à moyen terme, car je ne sais pas si je serai encore là l’année prochaine, souffle la femme qui, aujourd’hui, a encore beaucoup d’espoir. Je n’ai pas le choix de penser comme cela maintenant. C’est rendu un mode de vie pour moi. J’essaie toujours de croire à un miracle en même temps.»

Le Machu Picchu

Ayant toujours été aventureuse et aimant les sensations fortes, Nathalie Desrochers s’envolera vers le Pérou en novembre, afin de faire l’ascension du sanctuaire historique du Machu Picchu.

Accompagnée de son frère et d’une amie, et malgré une santé chancelante en raison des traitements de chimiothérapie de maintien, elle veut accomplir en trekking ce défi afin d’amasser des fonds pour la Société canadienne du cancer.

«Il ne faut pas que je lâche, car j’ai promis à mes filles que je me battrai jusqu’à mon dernier souffle, confie-t-elle. Je sais que je serai très faible lors de mon départ, mais comme je suis une fille de défi, que j’aime sortir de ma zone de confort, c’est un autre souffle de vie.»

Ayant toujours été bien active physiquement, elle marche, s’entraîne depuis plusieurs mois et s’exerce à gravir des monts québécois pour reprendre de la masse musculaire et augmenter son cardio.

«Je vivais à 150 milles à l’heure, mais maintenant je vis à 200 milles à l’heure», indique la courtière immobilier, avec un grand sourire, regardant son mari qui, selon ses dires, a de la difficulté à suivre son rythme de vie.

Souper pour financer le voyage

Le 10 juin, le restaurant le Vieux-Four, à Saint-Vincent-de-Paul, est réservé pour un souper-bénéfice que Nathalie Desrochers organise. Son objectif: amasser 10 000 $. Une partie servira à financer un séjour en trekking au Pérou, l’autre sera dédiée à faire avancer la recherche. Information: 514 237-4069 ou 514 237-4099

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page