Connectez-vous à nous

La Ville ne prévoit pas de problème de stationnement

Actualités

La Ville ne prévoit pas de problème de stationnement

LAVAL. La porte-parole de la Ville Catherine Erazola ne croit pas à une crise de stationnement au futur Complexe aquatique comme on l’appréhende à la Place Bell.

Commentaires

Conformément à la réglementation de l’urbanisme, l’amphithéâtre comptera 131 cases de stationnement. L’importance de préserver et mettre en valeur le boisé ayant été signifiée par des résidents du secteur et le projet visant une certification LEED Or, les cases seront optimisées, afin de minimiser leur impact sur le site de construction.

«Un aménagement du stationnement réduisant l’effet d’îlots de chaleur est ainsi privilégié dans une ville en plein développement durable», précise Mme Erazola.

Mobilité active

La Ville facilitera le transport en y ajoutant des bandes cyclables et des trottoirs afin d’encourager la mobilité active. Plusieurs utilisateurs choisiront aussi les autobus scolaires et le débarcadère.

Lors de l’annonce de la firme gagnante pour le concept visuel, le maire Demers avait vanté l’emplacement du Complexe aquatique qui sera construit aux abords du Cosmodôme.

«On avait le choix d’une dizaine de terrains et ce site-là nous a paru idéal, a fait savoir le maire. Le centre sera bâti à la jonction des autoroutes 440 et 15, en plein centre-ville de Laval. Il s’agit d’un endroit idéal autant pour les usagers que pour l’organisation de compétitions sportives.»

Achalandage

L’achalandage quotidien moyen est estimé à 1000 personnes par jour. «Évidemment, il ne faut pas interpréter ce chiffre en pensant que ces 1000 personnes seront présentes toutes en même temps, mentionne Catherine Erazola. Il faut les étaler sur la journée complète.»

Par ailleurs, Synchro Laval, Natation Laval, Plongeon Laval et Waterpolo Laval profiteront de ces nouvelles installations, tout comme le Mouvement aquatique Laval (MAL), qui regroupe ces disciplines sportives. De plus, le MAL soutient la Ville dans le déploiement de l’offre de cours aquatiques et l’ensemble des formations avancées (moniteurs et sauveteurs). Le club de Triathlon Laval, qui est reconnu par la Ville depuis peu, devrait aussi assurer une présence à cet amphithéâtre.

Projet de 61 M$

La Ville de Laval investira près de 61 M$ dans cet édifice. «Ce montant englobe les coûts de construction, les honoraires professionnels, l’ensemble des équipements aquatiques et autres, l’ameublement et les contingences», termine Catherine Erazola.

Le Complexe aquatique comptera 3 bassins capables d’accueillir 875 baigneurs et jusqu’à 1200 spectateurs.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page