Connectez-vous à nous
don organes

Santé

La COVID-19 affecte grandement le don d’organes

Au début de la pandémie de COVID-19, en avril, Transplant Québec a connu ses plus bas taux de références et donneurs des cinq dernières années.

Au moment d’évaluer les répercussions de la pandémie sur ses activités, l’organisme constate que seulement 25 références lui ont été transmises par les hôpitaux.

Également, deux personnes ont fait don de leurs organes et cinq personnes ont été transplantées.

«Le ralentissement qui s’est produit en avril dernier s’explique principalement par les circonstances exceptionnelles dans lesquelles nous avons été plongés, souligne Louis Beaulieu, directeur général de Transplant Québec, par voie de communiqué. La nécessité d’assurer la sécurité des patients à transplanter ainsi que la réorganisation massive dans les hôpitaux a notamment pu contribuer à ces résultats.»

Cependant, l’organisme observe que la situation n’est pas encore revenue à la normale. Par rapport à la même période en 2019, entre le 12 mars et le 30 juin, on constate une diminution de 50 % du nombre de donneurs d’organes et de 60 % des transplantations.

Retour à la normale?

Dès le mois de mai, on assiste toutefois à une reprise des activités s’orientant vers le niveau généralement observé.

«Les références qui proviennent des établissements de santé ont certes diminué, mais elles n’ont jamais cessé, ajoute M. Beaulieu. Ceci est encourageant et indique que la culture du don d’organes s’installe de plus en plus en milieu hospitalier. La situation actuelle nous amène toutefois à redoubler d’efforts avec les professionnels des hôpitaux de concert avec le ministère de la Santé et des Services sociaux.»

Le nombre de personnes en attente d’une greffe demeure pour sa part stable.

On constate heureusement que le nombre de décès n’a pas augmenté quand on compare les données avec celles de la même période en 2019.

21 enfants en attente

Rappelons toutefois que le destin de 800 patients en attente, dont 21 enfants, dépend des futurs donneurs d’organes et de la possibilité de réaliser des transplantations.

Transplant Québec en appelle de nouveau à la générosité des familles qui auront à traverser l’épreuve de la perte subite d’un être cher afin qu’elles soutiennent activement la réalisation du don.

L’organisme insiste également sur l’importance que chacun fasse connaître ses volontés à ses proches et les consignent par écrit dans l’un des registres du Québec. (D.V.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page