Connectez-vous à nous

Jonathan Narbonne sort grandi du camp des recrues du Canadien

Hockey

Jonathan Narbonne sort grandi du camp des recrues du Canadien

Jonathan Narbonne savait qu’il n’y avait pas de place pour lui à la ligne bleue du Canadien de Montréal. Le défenseur lavallois a été retranché lundi lors de la dernière journée du camp des recrues du Tricolore.

Le nom de Narbonne ne figure donc pas parmi les 55 joueurs invités à prendre part au camp principal de la formation montréalaise. Il aurait bien aimé se retrouver aux côtés des Max Pacioretty, PK Subban, Carey Price et compagnie.

«Porter le chandail du Canadien était un rêve pour moi. Ce court séjour au camp est bon pour ma carrière. Je suis un meilleur joueur», a lancé fièrement celui qui a porté le numéro 90.

«Les entraîneurs m’ont dit que j’avais fait bonne figure. Je suis d’accord avec cela. J’en ai surpris quelques-uns», a poursuivi Narbonne, qui aurait bien aimé signer un contrat avec le CH.

Un but

Même s’il reconnaît que le niveau de jeu est très élevé, Jonathan a su tirer son épingle du jeu. Il a d’ailleurs inscrit un but dans une victoire de 3 à 1 des Rouges sur les Blancs lors du premier match intra-équipe.

«J’ai adoré mon expérience. J’ai participé aux trois parties et je me suis bien débrouillé», a-t-il précisé.

Fait marquant de ce premier camp avec le Canadien, Jonathan a été impliqué dans une transaction, passant des Rouges aux Blancs. «Nous avons bien rigolé. Je faisais partie du gros échange.»

Bien entendu, le personnel d’entraîneurs lui a prodigué de judicieux conseils et notamment ce qu’il devait améliorer pour atteindre un jour la LNH: sa vitesse et sa force physique.

Le hockeyeur de Chomedey a résumé son séjour avec le bleu, blanc et rouge en lançant: «Ce fut quatre jours de souffrance et de pur bonheur.»

L’arrière de 20 ans s’est dit impressionné par le talent offensif de Charles Hudon et l’intensité de Michaël Bournival, un ancien coéquipier avec les Cataractes de Shawinigan. Narbonne a pu patiner avec les choix de première ronde Michael McCarron (2013), Nathan Beaulieu (2011) et Jarred Tinordi (2010), de même que les jeunes espoirs québécois Zachary Fucale (2013) et Jérémy Grégoire (2013).

En attente

Le hockeyeur aimerait bien recevoir une invitation au camp des Bulldogs d’Hamilton dans la Ligue Américaine ou une offre d’autres équipes.

«Pour mon développement, je pourrais également jouer dans la Ligue de la côte Est. Je me croise les doigts et j’espère que mon agent me dénichera une équipe.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page