Connectez-vous à nous

Jean Després démystifie l’univers des champignons

lidl opening times today

Communauté

Jean Després démystifie l’univers des champignons

Après avoir publié un livre sur les champignons comestibles du Québec en 2008, Jean Després a dirigé l’ouvrage L’univers des champignons, paru le 28 août aux Presses de l’université de Montréal.

Ce livre abondamment illustré de 375 pages se veut une encyclopédie populaire et visuelle s’adressant autant au grand public s’intéressant un tant soit peu aux champignons qu’à l’enseignement de la biologie, de l’école secondaire à l’université.

«Au départ, je tenais à écrire sur les champignons toxiques, mais très vite, je me suis aperçu que c’était un sujet trop restreint et qu’il manquait un livre général de connaissances fondamentales dans le domaine», de raconter Jean Després, qui a converti le chalet d’été de son enfance en résidence quatre saisons, il y a 25 ans, sur l’île Saint-Joseph.

Original et diversifié

Dès qu’il en parle à ses collègues du Cercle des mycologues de Montréal, le projet suscite l’enthousiasme. De fil en aiguille, Jean Després convaincra ensuite les 14 spécialistes signant les 21 chapitres de l’ouvrage et abordant des aspects telless la biodiversité, la comestibilité, la culture, l’histoire, la cuisine, l’alimentation et la commercialisation.

«J’avais envie de proposer des informations inédites, d’aller au-delà de la simple identification, en parlant de littérature, d’écologie, en suggérant des lectures pour les gens qui veulent approfondir leurs connaissances, confie le mycologue lavallois. C’est un livre de découvertes.»

Trois chapitres

Jean Després a rédigé lui-même trois des chapitres, ainsi que le texte de présentation. Cette fois, il s’est attardé à l’anatomie et la diversité des formes des champignons, la comestibilité des spécimens sauvages, qui est sa grande spécialité, et celui sur les intoxications fongiques.

«Avec des informations mises à jour, nous sommes allés plus loin que tout ce qu’on connaît sur le sujet en terme de documentation!» souligne-t-il.

Petite histoire

C’est dans la forêt Ouareau, près de Chertsey, dans Lanaudière, que Jean Després a développé son intérêt pour la mycologie. Déjà féru d’astronomie et d’oiseaux, qu’il aime photographier, l’informaticien à la Ville de Montréal découvre les couleurs et les formes toutes nouvelles des champignons.

«Le passionné de nature et de création que je suis aimait leur côté éphémère et mystérieux, se souvient Jean Després. J’ai trouvé stimulant le dynamisme du Cercle des mycologues, ce qui m’a donné envie de produire plusieurs outils didactiques sur l’identification des champignons.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page