Connectez-vous à nous

Grand succès pour le Défi têtes rasées Leucan au Carrefour Laval

Actualités

Grand succès pour le Défi têtes rasées Leucan au Carrefour Laval

SOLIDARITÉ. Près de 80 personnes sont passées sous le rasoir électrique, le 21 juin au Carrefour Laval.

Commentaires

Elles ont mis leur tête à prix pour amasser des dons et soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.

Pendant trois heures, familles et amis sont venus encourager un de leurs proches déterminé à faire une croix sur sa chevelure, après avoir amassé pendant parfois plusieurs semaines un montant d’argent pour la 15e édition du Défi Têtes rasées Leucan.

L’objectif de l’organisation pour Laval était fixé à 50 000 $. L’émotion était perceptible et l’événement avait des airs de fête. Des gens de tous âges sont ressortis du Carrefour Laval le crâne rasé.

Tous se sentaient concernés par le sujet, en solidarité avec un proche ayant eu le cancer ou pour simplement célébrer la vie. Certains même n’en étaient pas à leur première expérience au Défi.

Porte-parole

Éloïse Desjardins, enfant membre de Leucan et porte-parole pour la région Montréal-Laval, était présente avec sa famille.

La jeune lavalloise, qui fêtait son sixième anniversaire la veille de l’événement, est atteinte de leucémie aiguë lymphoblastique. Après un an et demi de traitements, elle doit encore se prévaloir de six mois de chimiothérapie.

«Le geste que chacun d’entre vous fait aujourd’hui fait bénéficier essentiellement les parents, leurs enfants et la famille, a fait savoir son père, Charles Desjardins, qui tenait son enfant dans ses bras devant près d’une centaine de personnes. Il y a plusieurs services offerts par Leucan qui sont de toutes petites choses faisant une énorme différence tout au long du parcours. Cela comprend la salle de jeu à l’hôpital, en passant par de la massothérapie offerte à notre enfant chaque semaine, de même que des services de sensibilisation à l’école, pour les frères et sœurs ou l’enfant lui-même.»

La petite fille a remis 705 $ à Leucan, après avoir vendu de petites lanternes fabriquées par sa famille et elle dans le cadre d’un projet entrepreneurial nommé «Les fées veilleuses Éloani».

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page