Connectez-vous à nous

Geneviève Bélanger accroche son maillot

Sports

Geneviève Bélanger accroche son maillot

Membre de l’équipe nationale senior de Synchro Canada depuis 2007, Geneviève Bélanger ne sera pas des prochains Jeux olympiques de 2016 au Brésil. Elle a décidé d’accrocher son maillot.

Commentaires

Après une carrière de 16 ans en nage synchronisée, l’athlète lavalloise de 25 ans a pris sa retraite de la compétition.

«Au cours de la dernière année, plusieurs entreprises m’ont approchée pour des emplois, alors que je termine mon programme en administration et en finances à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il était temps pour moi de me tourner vers d’autres défis et de vivre de nouvelles expériences de vie», a confié Geneviève Bélanger au Courrier Laval.

«J’ai beaucoup réfléchi. J’ai décidé d’étudier à temps plein pour terminer mon baccalauréat. Je suis satisfaite où je me suis rendue en nage synchronisée. J’ai décidé que j’étais prête à tourner la page», a-t-elle ajouté.

Les études font maintenant partie de ses priorités et pour s’y consacrer adéquatement, Geneviève ne pouvait poursuivre son entraînement au Centre d’excellence.

«Au nom de tous les membres de Synchro Canada, je désire féliciter Geneviève Bélanger et la remercier pour sa contribution à la nage synchronisée canadienne», a déclaré l’entraineuse de l’équipe nationale senior de Synchro Canada, Meng Chen, dans un communiqué.

De beaux souvenirs

Bélanger a notamment fait partie de l’équipe nationale d’entraînement pour les Jeux olympiques de 2012 et a remporté la médaille de bronze en combo aux Championnats mondiaux aquatiques de la FINA 2011, à Shanghai, en Chine.

«Ces deux moments figurent parmi mes plus beaux souvenirs de ma carrière de 16 ans. Bien entendu, les Olympiques se retrouvent en tête de liste», a avoué celle qui a fait ses premiers pas à Synchro-Laval.

L’athlète du quartier Auteuil a aussi participé au Trophée mondial de la FINA en 2010, 2011 et 2012.

«J’ai donné ma vie à ce sport et en retour, j’ai eu cette opportunité de représenter fièrement le Canada. Même si j’ai agi comme substitut aux Jeux de Londres, je faisais partie intégrante de l’équipe. Je n’ai pas nagé ces quatre minutes aux Jeux, mais j’étais des entraînements jusqu’au bout. Je n’ai aucun regret», a-t-elle admis.

Geneviève affirme que son sport lui a apporté beaucoup: détermination, persévérance et leadership. «J’ai été capitaine durant quelques saisons. Ça m’a donné confiance. Il ne faut surtout oublier mes nombreux voyages. J’ai découvert plusieurs pays et cultures. J’apporterai ce bagage d’expérience dans le monde des affaires.»

Persévérance

Geneviève Bélanger avait un mot pour les jeunes athlètes qui ont des rêves. «Je n’ai pas eu une carrière facile. Des gens m’ont dit que jamais je ne ferais l’équipe nationale. Tout est possible pour aller au bout de ses rêves. La persévérance et l’effort rapportent ses fruits.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page