Connectez-vous à nous

Francis Desrosiers a tout cassé à Reims

Hockey

Francis Desrosiers a tout cassé à Reims

Francis Desrosiers aura laissé sa marque lors de son passage d’une seule saison avec les Phénix de Reims de la Ligue de hockey D1 en France. Il a terminé au deuxième rang des meilleurs compteurs du circuit.

Le hockeyeur lavallois de 21 ans a amassé 61 points en 26 joutes. Il a notamment explosé avec une récolte de sept points lors d’une seule joute.

«Je ne pensais vraiment pas connaître autant de succès. Je m’en allais en France pour m’amuser et pratiquer mon sport. J’ai adoré mon expérience à Reims», a avoué celui qui a joué son hockey mineur à Vimont.

«Mon intégration s’est très bien déroulée. Toute l’organisation et les joueurs m’ont accueilli comme si je faisais déjà partie de la famille des Phénix de Reims depuis plusieurs années. Je me suis lié d’amitié avec les joueurs et pour ma première expérience en Europe, je ne pouvais demander mieux», a-t-il ajouté.

Nommé capitaine

Son intégration s’est tellement bien déroulée que l’entraîneur des Phénix, François Dusseau, lui a confié le rôle de capitaine de l’équipe. «Notre capitaine Will Molly s’est blessé et j’ai accepté de relever le défi. Même si je ne connaissais rien à la Ligue en France, ni même ma nouvelle équipe, je me suis servi de mes championnats à la Coupe Fred Page et Coupe NAPA dans le junior AAA pour démontrer mon leadership», a-t-il affirmé.

Il dit ne pas avoir été trop dépaysé par le style de jeu européen. «Je me servais de ma rapidité. Je cadre bien là-dedans. J’ai dû gérer mon énergie et non essayer d’appliquer la grosse mise en échec ou patiner trop pour rien. Lors de ma première période, je patinais comme une poule pas de tête pour montrer mon jeu physique. J’étais à bout de souffle. La glace est grande en maudit», a-t-il fait remarquer.

Court séjour dans la LHJMQ

Avant de signer son premier contrat professionnel, Desrosiers a joué quelques matchs dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec les Foreurs de Val D’or et les Olympiques de Gatineau. Il a amassé 6 buts et 7 passes pour un total de 13 points en 87 parties dans la LHJMQ.

«J’étais surtout là pour me battre et mettre de l’énergie dans la partie. J’évoluais au sein du quatrième trio. J’étais tanné de ce rôle, c’est pour cela que j’ai opté pour le junior AAA», a-t-il soutenu.

Letang, Marchand, Giroux etc.

«Mon passage avec Val D’Or où j’ai joué avec Kristopher Letang (Penguins de Pittsburgh) et Brad Marchand (Bruins de Boston) m’a permis de devenir un meilleur joueur. Je suis devenu un joueur plus complet en jouant sous les ordres de Benoît Groulx avec les Olympiques de Gatineau. J’ai bien aimé jouer avec Claude Giroux, maintenant avec les Flyers de Philadelphie»

Il a aussi porté les couleurs du Collège St-Lawrence et des Cobras de Terrebonne dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. À sa dernière saison junior, Desrosiers a inscrit 40 buts et il a amassé 76 points en 49 joutes avec Terrebonne, en 2009-10.

«C’est à ce moment là que Sylvain Beauchamp, entraîneur des Montagnards de Sainte-Agathe m’a fait cette offre d’aller jouer en Europe», a dit celui qui a disputé deux saisons avec les défunts Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière, de 2004 à 2006, dans la Ligue midget AAA.

Il rêve à la LNH

Comme tous les jeunes hockeyeurs du Québec, Francis rêve d’évoluer un jour dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Il souhaite suivre les traces de son joueur préféré, le Lavallois Martin St-Louis du Lightning de Tampa Bay.

«Malgré sa petite taille, Martin a montré de la persévérance pour devenir un des meilleurs joueurs et gagner la Coupe Stanley. Je préconise le même style que lui. J’aimerais bien me retrouver un jour sur la même glace», a-t-il indiqué.

Francis Desrosiers pourrait aussi suivre les traces d’un autre Lavallois, Éric Perrin, qui a évolué en Europe avant de goûter à la LNH avec le Lightning de Tampa Bay et les Trashers d’Atlanta. «J’aimerais bien que ça m’arrive. C’est difficile de percer en Amérique du Nord. J’aimerais bien recevoir une invitation à un camp de la Ligue américaine de hockey», a-t-il conclu.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page