Connectez-vous à nous

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015: Yves Robillard est élu dans Marc-Aurèle-Fortin

Actualités

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015: Yves Robillard est élu dans Marc-Aurèle-Fortin

POLITIQUE. La vague rouge qui a déferlé au pays, y compris sur le territoire lavallois, n’a vraisemblablement pas épargné Marc-Aurèle-Fortin: le libéral Yves Robillard a été élu député de la 42e législature du Canada.

Commentaires

Il a remporté 41,6 % des voix, loin devant la candidate du NPD, Marie-Josée Lemieux (23,3 %), le bloquiste Patrice Jasmin-Tremblay (22,4 %), le conservateur Nicolas Makridis (11,8 %) et la candidate du Parti vert, Lorna Mungur (1,9 %).

«On a eu tellement de problèmes avec Stephen Harper qu’on va être occupés», a lancé Yves Robillard, visiblement heureux et ému, lui qui avait déjà une avance bien confortable dès la sortie des premiers résultats.

Selon lui et son organisateur politique, Marc-Aurèle-Fortin était loin d’être un comté gagné à l’avance. 

 «Je voyais cela venir depuis trois ou quatre jours, mais avant cela, je ne pensais jamais passer, avoue-t-il humblement, entre deux appels de collègues du parti Libéral du Canada le félicitant de sa victoire. J’avais beaucoup moins de ressources que Marie-Josée Lemieux.»

Tant et aussi longtemps qu’il n’était pas nommé comme élu, et malgré l’avance évidente qu’il avait dès le début de la soirée, il n’y croyait pas, préférant attendre le dénouement.

Un tsunami

Le gouvernement majoritaire de Trudeau est un «tsunami», selon celui qui s’était présenté dans Vimont, en 1981. «J’ai compris ce soir la signification de ce mot.»

Il compte travailler main dans la main avec les députés libéraux provinciaux Jean Habel (Sainte-Rose) et Jean Rousselle (Vimont), avec lesquels il s’entend merveilleusement bien déjà. D’ailleurs, M. Habel, en rencontre diplomatique, lui a téléphoné de Paris dès sa victoire, pour le féliciter. «Nos idées se recoupent», reconnaît le nouvel élu.

Rappelons qu’à la suite du redécoupage de la circonscription cette année, le député néodémocrate sortant, Alain Giguère, se présentait dans le nouveau comté de Thérèse-de-Blainville où les libéraux l’ont finalement remporté. De 1993 à 2011, Marc-Aurèle-Fortin a été un château fort bloquiste. 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page