Connectez-vous à nous

Du soutien pour l’économie sociale

Actualités

Du soutien pour l’économie sociale

Trois entreprises collectives se partagent près de 25 000 $ en subventions municipales.

Commentaires

Cette somme versée dans le cadre du Fonds d’Économie Sociale profite à des projets soutenus par Sourires solidaires, Centre Scama et Jeunes au travail.

Le premier reçoit une enveloppe de 5200 $ qui lui permettra de valider la faisabilité d’un projet innovateur en dentisterie pédiatrique communautaire.

«Sourires solidaires offrira des soins dentaires accessibles et adaptés aux enfants en situation de vulnérabilité issus de milieux défavorisés ou présentant des troubles de développement ou de comportement», peut-on lire dans un communiqué publié par la Ville.

Études de marché

Pour sa part, le Centre Scama, qui depuis une quarantaine d’années offre des services de maintien à domicile aux personnes de 50 ans et plus en perte d’autonomie, touche une subvention de 8600 $.

Cet octroi financera une étude de marché et une analyse technique et financière liées à de nouvelles possibilités de développement dans un contexte de demande croissante.

Quant à l’organisme Jeunes au travail, il bénéficie d’une subvention de 10 000 $ afin de réaliser une étude de marché et un plan d’affaires en lien avec un projet d’atelier d’ébénisterie.

L’organisme en question accueille de jeunes décrocheurs lavallois, leur permettant de développer leurs compétences personnelles, professionnelles et sociales à travers un parcours d’apprentissage en agriculture biologique et transformation alimentaire.

Fonds

«Les entreprises d’économie sociale doivent relever les mêmes défis que toutes les autres entreprises, notamment au niveau de la rentabilité, l’embauche de personnel ou du développement des affaires», fait valoir le conseiller municipal responsable des dossiers de l’économie sociale, Ray Khalil.

Géré par le Service du développement économique de la Ville, le Fonds d’Économie Sociale soutient aussi bien la création d’entreprises et de coopératives que la réalisation de projets pilotés par des organismes à but non lucratif.

Cette somme versée dans le cadre du Fonds d’Économie Sociale profite à des projets soutenus par Sourires solidaires, Centre Scama et Jeunes au travail.

Le premier reçoit une enveloppe de 5200 $ qui lui permettra de valider la faisabilité d’un projet innovateur en dentisterie pédiatrique communautaire.

«Sourires solidaires offrira des soins dentaires accessibles et adaptés aux enfants en situation de vulnérabilité issus de milieux défavorisés ou présentant des troubles de développement ou de comportement», peut-on lire dans un communiqué publié par la Ville.

Études de marché

Pour sa part, le Centre Scama, qui depuis une quarantaine d’années offre des services de maintien à domicile aux personnes de 50 ans et plus en perte d’autonomie, touche une subvention de 8600 $.

Cet octroi financera une étude de marché et une analyse technique et financière liées à de nouvelles possibilités de développement dans un contexte de demande croissante.

Quant à l’organisme Jeunes au travail, il bénéficie d’une subvention de 10 000 $ afin de réaliser une étude de marché et un plan d’affaires en lien avec un projet d’atelier d’ébénisterie.

L’organisme en question accueille de jeunes décrocheurs lavallois, leur permettant de développer leurs compétences personnelles, professionnelles et sociales à travers un parcours d’apprentissage en agriculture biologique et transformation alimentaire.

Fonds

«Les entreprises d’économie sociale doivent relever les mêmes défis que toutes les autres entreprises, notamment au niveau de la rentabilité, l’embauche de personnel ou du développement des affaires», fait valoir le conseiller municipal responsable des dossiers de l’économie sociale, Ray Khalil.

Géré par le Service du développement économique de la Ville, le Fonds d’Économie Sociale soutient aussi bien la création d’entreprises et de coopératives que la réalisation de projets pilotés par des organismes à but non lucratif.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page