Connectez-vous à nous

Deux plumes lavalloises récompensées

lidl opening times today

Actualités

Deux plumes lavalloises récompensées

LITTÉRATURE. Deux prix ont été remis par la Fondation lavalloise des lettres dans le cadre de la 2e édition du Concours de la chronique littéraire, le 8 mai.

Commentaires

Le jury a décerné le premier prix à Marcelle Bisaillon pour sa chronique traitant du plus récent livre de Michel Houellebecq, intitulé Soumission.

«D’une écriture efficace, l’auteure a su mettre en contexte le roman de l’écrivain français et rendre compte de sa portée polémique, a expliqué la présidente et fondatrice de la Fondation, l’écrivaine Claire Varin. Les juges se sont montrés sensibles au traitement maîtrisé d’un sujet d’actualité brûlant et à la cohérence interne d’une chronique qui suscite la réflexion.»

Leslie Piché a été couronnée du deuxième prix avec sa «Chronique d’un autre temps», dans laquelle elle revisite une fable oubliée, celle du best-seller Jonathan Livingston le goéland, de l’écrivain américain Richard Bach.

«Le jury a apprécié l’apologie que fait l’auteur de l’importance de la culture et de la littérature dans la vie, a indiqué Mme Varin. Il a été touché par le propos nostalgique et sans prétention de ce texte méditatif.»

De courts extraits des deux chroniques ont été lus au public pour lui donner un avant-goût de ce qu’il pourra lire au complet prochainement dans les pages du Courrier Laval et sur le site de la Fondation.

Énergie et enthousiasme

L’essayiste, romancier et metteur en scène Réal-Gabriel Bujold, le professeur de littérature au cégep Montmorency et spécialiste de l’essai Pascal Chevrette, de même que la poète et peintre Aimée Dandois formaient le jury pour ce concours.

Il retenait comme critères la qualité de l’écriture, l’angle adopté, la cohérence de l’ensemble et l’originalité du sujet.

«Ça prend une sorte d’énergie et d’enthousiasme dans un texte et on le sent lorsque la personne est portée par son sujet, a laissé savoir M. Chevrette. Cela se précise dans le choix des mots, la construction des phrases et le ton. Ce n’est pas facile de développer un style.»

21 participants

La population était invitée à rédiger une chronique de type journalistique portant soit sur un auteur, un livre ou un événement à caractère littéraire. En tout, 21 personnes de tous les horizons ont répondu à l’appel de la Fondation.

Les candidats devaient présenter un texte inédit d’un maximum de trois pages, susceptible d’intéresser le lecteur par son ancrage dans la réalité sociale.

Lors du dévoilement des lauréates, la Fondation a fait valoir son désir d’approcher les étudiants du Collège Montmorency à partir de leur cours de littérature, afin de les impliquer dans ce concours.

Information: fondationlavalloisedeslettres.org

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page