Connectez-vous à nous
Vasilios Karidogiannis et Yannick Langlois, tous deux candidats à leur réélection dans leur district respectif de L’Abord-à-Plouffe et L’Orée-des-Bois. (Photos gracieuseté

Élections municipales

Élus de nouveau en lice

Après Sandra Desmeules la semaine dernière, ses collègues Vasilios Karidogiannis et Yannick Langlois ont confirmé le 29 avril qu’ils solliciteront un renouvellement de mandat en novembre prochain.

Dans le cas de M. Karidogiannis, il est conseiller municipal de L’Abord-à-Plouffe depuis l’élection du Mouvement lavallois en 2013.

«Le réaménagement du parc Berthiaume-Du Tremblay et l’ajout de plusieurs logements sociaux prévu avec la phase 2 du pôle communautaire Val-Martin seront au cœur de mes priorités», indique le conseiller responsable du dossier de la mobilité active au sein de l’administration Demers-Boyer.

Siégeant au conseil d’administration de la Société de transport de Laval (STL) à titre de représentant de la Ville, Vasilios Karidogiannis est dépeint par son chef Stéphane Boyer comme «un farouche porte-parole de sa communauté» qui «n’hésite jamais à prendre la parole pour défendre les enjeux de son secteur».

«Il est un véritable actif pour ses pairs et je suis très fier de pouvoir compter sur quelqu’un de sa trempe au sein de notre grande équipe», poursuit le nouveau chef du Mouvement lavallois et candidat à la mairie en novembre prochain.

M. Karidogiannis demeure toujours impliqué au sein de l’association Alesia’s Magnolias, un organisme qu’il a cofondé pour lutter contre les maladies cardiaques infantiles à la suite d’une tragédie ayant marquée sa famille.

Yannick Langlois

Conseiller municipal de L’Orée-des-Bois depuis 2017, Yannick Langlois tentera de se faire réélire pour un deuxième mandat en novembre prochain.

Parmi ses engagements, il cible «l’ajout de commodités» au bois de la Source, dont l’aménagement a fait l’objet d’une consultation publique en décembre dernier. Il «souhaite aussi poser des gestes concrets pour améliorer l’entrée de pont», précisant qu’«on doit s’en occuper» car «c’est la signature de notre secteur».

Entrepreneur œuvrant dans le secteur du commerce de détail, M. Langlois préside le comité de la toponymie de Laval depuis sa création en 2018 en plus d’être responsable des festivités de la Fête nationale.

«Il est studieux, il connaît bien ses dossiers et il est très facile d’approche, dit de lui son chef Stéphane Boyer. Il est un travailleur infatigable qui se démarque par sa soif d’apprendre et son désir de se surpasser».

Avant son passage en politique, Yannick Langlois avait siégé au conseil d’administration du Comité de Citoyens de Laval-Ouest, de la Maison des jeunes de Laval-Ouest, de la Maison de la famille, de la Société Saint-Vincent-de-Paul et des Festivités de l’Ouest.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page