Connectez-vous à nous

Deux bâtisseurs au Temple de la renommée de Sports Laval

Sports

Deux bâtisseurs au Temple de la renommée de Sports Laval

PANTHÉON. Sports Laval a ouvert toutes grandes les portes de son Temple de la renommée à deux bâtisseurs, Gisèle Balthazard et Jean Dussault, qui ont œuvré pendant plusieurs années dans le milieu du patinage artistique.

Commentaires

Gisèle Balthazard a amorcé son bénévolat en 1966 avec le Club de patinage artistique (CPA) Les Lames d’Argent comme monitrice. Elle a occupé plusieurs postes au sein du conseil d’administration, dont ceux de directrice des tests et trésorière. Elle s’est impliquée au sein de l’Association régionale de patinage artistique de Laval en occupant le poste de vice-présidente durant quelques années. Elle a également siégé au sein du conseil d’administration de Patinage Québec, anciennement la Fédération québécoise de patinage artistique.

Juge

En 1972, Mme Balthazard a décidé de redonner au suivant en débutant une formation d’officiel, poste qu’elle occupe toujours. «Mes deux filles ont fait du patinage et elles ont été jugées en compétition. C’était maintenant à mon tour de m’impliquer», confie Mme Balthazard, qui donne encore de son temps comme juge.

«Tant que j’aurai la santé, je jugerai les patineurs. La relève n’est pas souvent disponible. Moi, j’ai tout mon temps. C’est important pour moi de faire du bénévolat», avoue-t-elle.

Au fil des ans, elle a gravi les échelons et a acquis les qualifications requises de Patinage Canada: juge de tests et de compétition.

«C’est très émouvant de faire mon entrée au Temple du sport lavallois et de recevoir ce témoignage. Je ne m’y attendais pas. J’étais venue pour présenter Jean Dussault au Temple. Ce fut une grande surprise d’être honorée. Je l’apprécie», précise celle qui a reçu le titre de juge de l’année en 1988 de Patinage Québec.

Palmarès éloquent

Intronisée au Temple de la renommée de Patinage Québec en 1994, Mme Balthazard a reçu de nombreux honneurs, dont le prix Hosia au gala Hommage aux bénévoles de Laval et la médaille du jubilé de la Reine Élisabeth II.

La femme de 81 ans conserve d’excellents souvenirs. «J’ai bien aimé mon premier Championnat canadien à Victoria en 1991. Ce fut agréable de juger les meilleurs patineurs au pays», termine-t-elle.

Jean Dussault

De son côté, Jean Dussault s’est fait remarquer pour son bénévolat durant 40 ans dans le monde du patinage artistique. Absent en raison de la maladie, l’homme de 81 ans a reçu un vibrant témoignage de la part de Gisèle Balthazard.

«Cet honneur m’a surpris. J’en suis très fier. Je le partage avec mon épouse Fernande, qui a été juge. Elle est à mes côtés depuis le début et m’a donné un sérieux coup de pouce», lance en entrevue téléphonique, M. Dussault.

«Je pense bien que j’ai laissé ma marque au Québec, mais je suis surtout fier d’avoir fondé le CPA Les Lames d’Argent à Laval», poursuit-il.

Lames d’Argent

Ambassadeur du patinage artistique, il est l’un des artisans de l’essor de ce sport au Québec, de 1960 à 1990. En 1965, il a fondé le Club de patinage artistique (CPA) Les Lames d’Argent et en assure la présidence durant une décennie. Puis, il a joint le conseil d’administration de Patinage Québec en 1969. Il a occupé le poste de président de l’organisme sportif de 1973 à 1992. Sous sa gouverne, la fédération québécoise a acquis une reconnaissance nationale et internationale de ses compétences.

«J’ai travaillé durant trois ans pour vendre l’idée à Patinage Canada de décentraliser les tests. Avant l’argent allait juste au Canada. Les revenus des tests reviennent aux provinces. Nous avons pu développer des juges et des patineurs. C’est une grande fierté pour moi», explique-t-il.

Il admet avec joie qu’il a réussi à faire progresser Patinage Québec. À son arrivée comme président, 30 clubs étaient inscrits. À son départ, le Québec comptait sur la présence de 274 clubs.

M. Dussault a aussi siégé comme directeur au sein de Patinage Canada.

Autres distinctions

Bénévole de l’année de Patinage Canada en 1983 et en 1986, son nom figure aussi au Temple de la renommée de Patinage Québec (1994) et au Panthéon de Sports Québec (2003). En 1992, il a reçu la médaille commémorative de la Confédération du Canada des mains du gouverneur général.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page