Connectez-vous à nous

Des violons sous les chandelles à l’église Ste-Béatrice

Culture

Des violons sous les chandelles à l’église Ste-Béatrice

Dans le concert Des violons sous les chandelles, le quatuor à cordes Rhapsodie interprétera des airs célèbres de comédies musicales et d’opéra, en plus d’un arrangement spécial des plus beaux Ave Maria.

Ce sera la quatrième présence du quatuor Rhapsodie à Laval, toujours dans le cadre de concerts sous les chandelles, animés et produits par Michel Corbeil.

«En cours de soirée, je vais présenter certaines œuvres, en racontant quelques anecdotes, comme l’histoire véritable de Guillaume Tell, dont on va entendre l’Ouverture par Rossini, indique Michel Corbeil. Je vais aussi présenter chacun des grands compositeurs qui seront interprétés.»

Pour le Duo des fleurs, tiré de Lakmé (Delibes), Michel Corbeil s’attardera à une rencontre célèbre, alors que Marlène Dietrich amène un bol de soupe à une Maria Calas, mal en point, avant son entrée en scène.

Programme joyeux

Dans la soirée, le public pourra notamment entendre des extraits de Verdi (La Travaiat), Gerhswin (Porgy and Bess, Girl Crazy), Bernstein (West Side Story) et Strauss (La Chauve-souris).

«Avec des oeuvres comme Un Violon sur le toit, de Bock et

Over The Rainbow, tiré du Magicien d’Oz, c’est certes notre concert le plus joyeux, précise Michel Corbeil. Il est bien équilibré entre les moments très vivants et les mélodies plus émouvantes.»

«Nous voyageons beaucoup à travers les pays et les styles musicaux, observe Line Deneault, deuxième violon du quatuor Rhapsodie. C’est une belle entrée en matière pour les gens qui ne veulent pas nécessairement aller à un opéra ou un concert symphonique.»

Ave Maria et comédies musicales

Le moment fort du concert risque d’être une suite d’Ave Maria, arrangée par Nayiri Piloyan, l’altiste du quatuor Rhapsodie.

«Nayiri a réuni les Ave Maria de Bach, Gounod, Schubert et Caccini en un seul arrangement, raconte Line Deneault. Il n’est pas rare de voir des gens essuyer quelques larmes, quand nous terminons cette pièce, tout comme on les entend chantonner quand on joue New York New York, de façon classique, mais avec des harmonies de jazz américain.»

Accessible et respecteux

«Nous jouons des oeuvres connues, mais souvent dans de nouveaux arrangements, qui demeurent musicalement respectueux des compositeurs. Simplement dans la Méditation, tirée de Thaïs (Massenet), le quatuor livre une performance exigeante destinée à un orchestre symphonique au complet» ajoute la musicienne.

Tout au long du concert, le quatuor que complètent Amélie Lamontagne, premier violon et Sophie Coderre, violoncelle, sera éclairé d’une trentaine de chandelles. Il sera entouré de tableaux représentant la Scala de Milan, Verdi, Rossini, Puccini et un arc-en-ciel.

Le concert «Des violons sous les chandelles» aura lieu le samedi 12 mars, 20h, à l’église Sainte-Béatrice (475, avenue des Perron), dans Auteuil. Le quatuor à cordes «Rhapsodie» interprétera les mélodies les plus connues des comédies musicales, Ave Maria et d’opéras célèbres. Information: 450 419-9148 ou www.concertchandelle.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page