Connectez-vous à nous

Des travailleurs de la santé se font bruyants lors du passage du ministre Barrette

lidl opening times today

Actualités

Des travailleurs de la santé se font bruyants lors du passage du ministre Barrette

SANTÉ. Pendant que des travailleurs du réseau de la santé scandaient des slogans dans les corridors de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé contre le nouveau projet de Loi 10 et les récentes compressions du gouvernement, le ministre de la Santé et des Services sociaux Gaétan Barrette annonçait trois projets pour le nouveau Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), le 9 avril.

Commentaires

En tout, 18 lits supplémentaires aux soins palliatifs seront ajoutés pour la région, portant à 42 le nombre de places offertes aux personnes en fin de vie. Ceux-ci seront tous au centre d’hébergement Rose-de-Lima, à Sainte-Rose, pour un financement récurrent de 1 710 000 $ par année.

«Selon les évaluations qui ont été faites, c’est le nombre requis pour Laval», a précisé le ministre. Un deuxième appareil de résonnance magnétique (IRM) a été octroyé pour la somme de 2,8 M$ provenant du ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS), de même que de 1 M$ de la part de la Fondation de la Cité de la Santé, afin de répondre à la demande d’examen en radiologie diagnostique. Les premiers patients pourront bénéficier de cet appareil dès le mois de mai.

L’autre acquisition est un tomographe à émission de positrons, entré en fonction en décembre et aménagé à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé pour effectuer des examens d’imagerie en médecine nucléaire. Un peu plus de 5,7 M$ non récurrents ont été assurés par les budgets à la fois du Ministère et de la Fondation. L’établissement dispose aussi d’un financement de 700 $ pour chaque examen.

Autonomie du réseau

Dr Barrette compte sur les régions, comme celle de Laval, pour être le plus «autonome possible» par sa gamme de soins offerts.

«Laval, pour 90 % des soins de santé et de services sociaux, sera autonome et devra l’être, avec un bémol: la psychiatrie qui est à Albert-Prévost. Cela demande une gestion qui vise l’intégration, a indiqué le ministre, en référence à la nouvelle structure du CISSS, mise en place depuis le début du mois. Cela veut dire qu’à Laval, personne n’aura envie de traverser le pont pour aller ailleurs, car les services seront disponibles.»

Il a laissé savoir que l’Hôpital manque d’espace et de ressources, afin de fournir tous les services, et qu’il s’agrandira éventuellement.

Mécontentement

En réaction aux messages véhiculés par la dizaine de travailleurs syndiqués de la CSN et CSQ qui manifestait bruyamment pendant la conférence de presse, le ministre Gaétan Barrette a exprimé qu’aucune coupure de service n’a été faite à Laval ces derniers mois avec les récentes réorganisations dans le réseau de la santé.

«Actuellement, il arrive la même chose qui arrive tout le temps: lorsqu’on fait un changement dans une organisation, les gens déplacés ne sont pas contents, s’est-il contenté de répondre. Les syndiqués ne sont pas différents des médecins. Des gens habitués de rentrer le lundi matin dans telle position et qui entrent dans une autre, avec le réaménagement, cela ne change rien dans les services. Mais je comprends très bien que ça puisse perturber leur quotidien.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page