Connectez-vous à nous

Des nouvelles de Robert Brisebois pour donner le grand frisson froid

Culture

Des nouvelles de Robert Brisebois pour donner le grand frisson froid

LITTÉRATURE. Avec De la température corporelle des marmottes et autres macabres découvertes

Commentaires

Après les essais de psychopop sur les relations homme-femme et un roman policier, il aura fallu six livres pour que l’auteur plonge dans sa passion littéraire de toujours: l’horreur teintée de fantastique.

«Au fil des récits, je fais des clins d’œil à l’œuvre de Lovecraft, tantôt par le nom d’un personnage, tantôt par un lieu», indique Robert Brisebois.

Ainsi, un homme vit en solitaire dans un petit appartement avec un rat nommé Walter Gilman, qui donne son nom à la nouvelle. Un veilleur de nuit travaille dans le cimetière où est enterré le célèbre écrivain américain, créateur du mythe Chtulhu. Publié aux Éditions de la Grenouillère, l’ouvrage comprend 92 pages.

Bref survol

L’une des nouvelles, La Haine, se retrouve déjà comme finaliste dans un concours littéraire, à Lyon, en France. Dans ce récit, le conducteur d’un camion s’arrête dans un hôtel de la région de Saint-Eustache et se retrouve séquestré par ses résidents.

«C’est amusant de savoir que ce texte n’avait pas été retenu quand je l’ai présenté au concours de Radio-Canada», observe l’écrivain de Sainte-Dorothée.

C’est la réaction enthousiaste de son éditeur à une nouvelle écrite sous forme de textos, avec les abréviations et l’absence de structure syntaxique, qui a convaincu Robert Brisebois d’avancer ce deuxième recueil du genre carrière.

«Personnellement je lui préfère le récit le plus long du livre, où un gars à l’article de la mort rencontre un philosophe disant pouvoir vaincre la mort», souligne-t-il.

Quant à la nouvelle donnant son titre au recueil, elle s’inspire d’un échange entre l’écrivain et son éditeur qui lui apprenait que la température corporelle des marmottes est belle et bien identique à celle des humains.

S’il ne sait encore la date de sa prochaine publication, Robert Brisebois avance déjà deux projets d’écriture, soit un second roman policier et une histoire pour enfants.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page