Connectez-vous à nous

Dernier tour de piste pour le doyen des opérateurs Pierre Roger

Sports

Dernier tour de piste pour le doyen des opérateurs Pierre Roger

ZAMBONI. Après avoir passé 37 ans au volant de nombreuses resurfaceuses des arénas lavallois, Pierre Roger a récemment pris sa retraite.

Commentaires

Arrivé d’Europe avec ses parents en 1968, le jeune Roger affûte après l’école les patins des hockeyeurs durant six ans au «pro-shop» de l’aréna Dagenais (maintenant Richard-Trottier).

«C’est là que tout a commencé et que je rêvais de conduire la resurfaceuse. Je ne pensais jamais y passer près de 40 ans de ma vie», lance-t-il avec un sourire en coin.

Le 24 novembre 1976, le résident de Sainte-Rose est embauché à Ville de Laval comme chauffeur de resurfaceuse à l’aréna Samson, à Sainte-Dorothée. Il y a passé douze ans.

Par la suite, il a effectué le tour des arénas lavallois. Il fait d’ailleurs l’ouverture de l’aréna Laval-Ouest en 1989. Il a travaillé à l’aréna Cartier (3 ans), Mike-Bossy (10 ans) et Lucerne (14 ans).

«J’ai commencé à conduire un modèle1967-68 à gaz jaune, à trois vitesses V4. Par la suite, j’ai eu des véhicules à gaz propane et depuis quelques années, nous conduisons la Zamboni, modèle 552 électrique. Pour moi Zamboni, c’est la Cadillac des resurfaceuses.»

Outre l’entretien de la surface glacée, M. Roger devait aussi s’occuper du nettoyage des chambres, toilettes, etc. dans l’aréna. «On m’appelait Monsieur Net. C’était une fierté pour moi, la propreté dans mon milieu de travail.»

«Roger bon temps»

Il avoue n’avoir jamais eu de conflit, de prise de bec, ni d’ennemi au cours de ses nombreuses années. «Je suis un Roger bon temps. Mes confrères de travail, les dirigeants de la Ville et les Lavallois me respectaient. J’ai adoré être supervisé par les John Horman, Richard Plouffe, Lucien Gagnon, Manon Latour, Claude l’Heureux, Bernard Desjardins et Jean Leclerc», lance celui qui a connu une quinzaine de jours de grève en 37 ans.

M. Roger se souvient des tournois dans les années 80-90, où Laval procédait à des échanges culturels. «Ce fut de belles années avec les Américains et les échanges culturels. J’ai bien aimé travailler au Tournoi de bienfaisance à Mike-Bossy, la Coupe Chrysler à l’aréna Concorde et avec les Insulaires de Laval, midget AAA, à Samson.»

Les Penguins à Bossy

S’il a vu jouer les Martin St-Louis Jonathan Bernier, Éric Perrin, Jocelyn Thibault, Éric Dazé et des milliers d’autres hockeyeurs, son souvenir le plus mémorable est la visite des Penguins de Pittsburgh de l’entraîneur Pierre Creamer, à l’aréna Mike-Bossy, en 1987. Les Mario Lemieux, Dann Quinn, Randy Cunneyworth, Paul Coffey, Rob Brown et Gilles Meloche ont donné quelques coups de patin sur la surface glacée du quartier Auteuil.

«J’ai immortalisé le tout. J’ai une photo avec le grand Mario Lemieux», indique-t-il fièrement.

De mauvais souvenirs

Pierre Roger a toujours détesté le fameux rail avec fil électrique, dont était munie la resurfaceuse. Il ne trouvait pas cela sécuritaire et il est bien heureux que les arénas de Laval ne se servent plus de ce système.

M. Roger a bien failli recevoir un rail sur sa tête alors qu’il était mal fixé. «Le fameux fil coûtait 1000 $ et on en passait 2 par année. Il se tortillait et pouvait se briser. Quelquefois, il y avait des courts- circuits. Bon débarras!»

Pas de stress

M. Roger a toujours été confiant en ses moyens. Il n’a jamais été vraiment stressé au volant. «Il n’y a jamais beaucoup de spectateurs dans les gradins. La resurfaceuse ne peut pas aller plus vite qu’une dizaine de kilomètres/heure, et elle est équipée de pneus d’hiver cloutés, ce qui fait qu’elle ne glisse à peu près pas. On ne se sert presque pas du frein. Ce n’est pas trop stressant!»

Pierre Roger prévoit occuper son temps en voyageant aux États-Unis, surtout en Floride, et en Europe. «Ce qui me manquera le plus, c’est d’ouvrir les portes de l’aréna et de dire bonjour aux gens», termine-t-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page