Connectez-vous à nous

De nombreux partenaires se mobilisent autour de l’autisme

lidl opening times today

Actualités

De nombreux partenaires se mobilisent autour de l’autisme

SANTÉ. Le comité organisateur du mois de l’autisme, avec en tête Germain Lafrenière, a dévoilé, le 30 mars, la programmation des actions et activités qui se dérouleront sur le territoire lavallois durant tout le mois d’avril.

Commentaires

Depuis 2013, l’autisme, le syndrome d’Asperger et le trouble envahissant du développement non spécifié sont regroupés sous le vocable de Trouble du spectre de l’autisme (TSA). Ce trouble se caractérise par des altérations significatives dans deux domaines: des déficits persistants au plan de la communication et de l’interaction sociale, des comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. Environ 1 personne sur 100 est atteinte par ce trouble, ce qui signifie que près de 5000 Lavallois sont touchés, sans compter l’entourage.

Sensibiliser la population

Le directeur général de l’Association de l’autisme Laval, Germain Lafrenière, précise que le mois d’avril est un moment privilégié dans l’année pour sensibiliser la population à l’autisme.

«Les personnes autistes ont des loisirs, passions et occupations, comme tout le monde, précise M. Lafrenière. Elles étudient ou travaillent dans bien des cas. Elles aiment rire et socialiser. Elles ne sont pas différentes de nous. Les autistes sont compétents.»

Le directeur général ajoute que les préjugés à leur égard rendent leur intégration sociale parfois difficile et que leur qualité de vie peut en être affectée.

Sur les bancs d’école

En 2001, 130 élèves TSA étaient sur les bancs d’école. Aujourd’hui, ils sont 885, sans compter l’éducation aux adultes et la formation professionnelle. De ce nombre, 292 élèves sont dans des classes régulières, soit 33 %.

«Ils font partie intégrante des 54 000 élèves de la Commission scolaire de Laval (CSDL)», mentionne Françoise Charbonneau au nom de la présidente de la CSDL, Louise Lortie.

Hôtel de ville en bleu

La déclaration officielle du mois de l’autisme 2017 à Laval se fera par l’illumination en bleu, couleur de l’autisme, des bâtiments de la Ville, le 4 avril, à 19h.

Le maire Marc Demers a lancé que la municipalité était l’ami des autistes. «Nous avons donné une formation à nos policiers et pompiers. Nous allons établir un registre volontaire des personnes autistes, afin d’améliorer la qualité d’intervention.»

La Ville offre également un camp de jour adapté aux autistes. Les moniteurs sont aussi formés pour travailler avec cette clientèle.

«Avec le thème Autistes et compétents, j’ajouterais talentueux, assure le maire qui affiche dans son bureau une œuvre au fusain d’un autiste. En tout cas, cette personne a un talent que je n’ai vraiment pas.»

Une vingtaine d’organisations épauleront également les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), que ce soit la marche des Chevaliers de Colomb, des collectes de fonds, des conférences et des expositions.

Le président du conseil d’administration de la Société de Transport de Laval (STL), David De Cotis, a admis qu’une équipe de superviseurs a reçu une formation pour mieux comprendre le comportement des personnes autistes, d’adaptater et de raffiner leur approche pour une éventuelle intervention. Un kiosque d’informations aura lieu le 19 avril au terminus Montmorency et le 26 avril au terminus Cartier.

Grande marche  

Une marche sera organisée au Sheraton Laval, le samedi 22 avril, de 10h à midi, afin de réunir des personnes autistes et leurs proches, mais également la population en général. «C’est important de faire connaître la réalité des parents ayant des enfants autistes, différents. Nous sommes capables de s’entraider tous ensemble et de connaître du succès», mentionne Denis Lapointe, député d’État des Chevaliers de Colomb.

Un total de 22 activités se déroulera en 20 jours. Les personnes intéressées à y participer peuvent appeler au 450 663-5551, poste 5. La programmation complète du mois de l’autisme à Laval est disponible sur le site www.lavalensante.com.

Depuis 2013, l’autisme, le syndrome d’Asperger et le trouble envahissant du développement non spécifié sont regroupés sous le vocable de Trouble du spectre de l’autisme (TSA). Ce trouble se caractérise par des altérations significatives dans deux domaines: des déficits persistants au plan de la communication et de l’interaction sociale, des comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. Environ 1 personne sur 100 est atteinte par ce trouble, ce qui signifie que près de 5000 Lavallois sont touchés, sans compter l’entourage.

Sensibiliser la population

Le directeur général de l’Association de l’autisme Laval, Germain Lafrenière, précise que le mois d’avril est un moment privilégié dans l’année pour sensibiliser la population à l’autisme.

«Les personnes autistes ont des loisirs, passions et occupations, comme tout le monde, précise M. Lafrenière. Elles étudient ou travaillent dans bien des cas. Elles aiment rire et socialiser. Elles ne sont pas différentes de nous. Les autistes sont compétents.»

Le directeur général ajoute que les préjugés à leur égard rendent leur intégration sociale parfois difficile et que leur qualité de vie peut en être affectée.

Sur les bancs d’école

En 2001, 130 élèves TSA étaient sur les bancs d’école. Aujourd’hui, ils sont 885, sans compter l’éducation aux adultes et la formation professionnelle. De ce nombre, 292 élèves sont dans des classes régulières, soit 33 %.

«Ils font partie intégrante des 54 000 élèves de la Commission scolaire de Laval (CSDL)», mentionne Françoise Charbonneau au nom de la présidente de la CSDL, Louise Lortie.

Hôtel de ville en bleu

La déclaration officielle du mois de l’autisme 2017 à Laval se fera par l’illumination en bleu, couleur de l’autisme, des bâtiments de la Ville, le 4 avril, à 19h.

Le maire Marc Demers a lancé que la municipalité était l’ami des autistes. «Nous avons donné une formation à nos policiers et pompiers. Nous allons établir un registre volontaire des personnes autistes, afin d’améliorer la qualité d’intervention.»

La Ville offre également un camp de jour adapté aux autistes. Les moniteurs sont aussi formés pour travailler avec cette clientèle.

«Avec le thème Autistes et compétents, j’ajouterais talentueux, assure le maire qui affiche dans son bureau une œuvre au fusain d’un autiste. En tout cas, cette personne a un talent que je n’ai vraiment pas.»

Une vingtaine d’organisations épauleront également les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), que ce soit la marche des Chevaliers de Colomb, des collectes de fonds, des conférences et des expositions.

Le président du conseil d’administration de la Société de Transport de Laval (STL), David De Cotis, a admis qu’une équipe de superviseurs a reçu une formation pour mieux comprendre le comportement des personnes autistes, d’adaptater et de raffiner leur approche pour une éventuelle intervention. Un kiosque d’informations aura lieu le 19 avril au terminus Montmorency et le 26 avril au terminus Cartier.

Grande marche  

Une marche sera organisée au Sheraton Laval, le samedi 22 avril, de 10h à midi, afin de réunir des personnes autistes et leurs proches, mais également la population en général. «C’est important de faire connaître la réalité des parents ayant des enfants autistes, différents. Nous sommes capables de s’entraider tous ensemble et de connaître du succès», mentionne Denis Lapointe, député d’État des Chevaliers de Colomb.

Un total de 22 activités se déroulera en 20 jours. Les personnes intéressées à y participer peuvent appeler au 450 663-5551, poste 5. La programmation complète du mois de l’autisme à Laval est disponible sur le site www.lavalensante.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page