Connectez-vous à nous

De jeunes cinéastes débordant d’imagination!

Communauté

De jeunes cinéastes débordant d’imagination!

Les quelque 80 jeunes participants du camp estival Cinéastes en herbe, mené par les Productions Le p’tit monde, invitent la population à la présentation annuelle de leurs films le mercredi 14 août, au centre Le Sorbier, dans Sainte-Rose.

Ces adolescents, âgés entre 9 et 16 ans, auront pris part à l’une des huit semaines du camp, se familiarisant avec les rudiments de l’univers cinématographique.

En plus de leurs courts-métrages, ils feront voir les meilleurs moments des vidéo-clips et des émissions télévisuelles qu’ils auront produits. Des créations allant d’un croisement entre les séries 19-2, Unité 9 et le concours Du talent à revendre, à des versions inusitées de chansons telles La vie en rose, d’Édith Piaf, Formidable, de Stromae, et Heart Attack, de Demi Lovato.

Projet stimulant

Le public aura aussi droit à la première d’un film collectif, Le dernier été de ma gang, dirigé par l’un des animateurs, Benoît Jones-Vallée,

«C’est l’histoire de six jeunes bouleversés par une nouvelle grave et qui décident de vivre l’été de leur vie», résume l’ancien participant, qui étudie présentement en cinéma au cégep de Saint-Laurent.

«Nouveauté cette année, chaque semaine, nous tenons des auditions pour sélectionner les quatre filles et les deux garçons qui prendront part à ce dernier tournage», précise François Tardif, le fondateur des Productions Le p’tit monde, qui a lancé Cinéastes en herbe il y a 12 ans.

Écho international

L’aventure 2013 se sera transportée jusqu’en France, à Saint-Jean-de-Braye, dans le Val de Loire. Les Lavallois ont eu une seconde collaboration en 10 ans avec le Festival de cinéma jeunesse Carambolimages. Les participants de la première semaine du camp ont fait partie des 1000 jeunes du jury international ayant accordé certains des prix de l’événement.

«Nous renouvellerons l’entente l’an prochain, indique François Tardif. Nous enverrons d’ailleurs les films réalisés cet été, en espérant que quelques-uns seront sélectionnés.»

Témoignages

Si les soeurs Aude et Jeanne Tétreault et les amies Kassandra Boucher et Maïka Amesse ont trouvé l’occasion de vivre un camp de jour différent, tout en ayant une belle occasion d’apprendre ce qu’est le cinéma, le trio de complices formé de Jade Brisebois, Maude Proulx et Geneviève Marcotte en était à sa troisième visite en trois ans, partageant le plaisir de voir leurs idées prendre vie devant la caméra. Tout comme Philippe Breton, un autre habitué.

De son côté, la jeune vedette du film 1er amour, Loïc Esteves, y a vu l’occasion de jouer des rôles et des histoires extraordinaires, en pouvant s’attaquer à différents personnages. D’autres, telles Romane Lockwell et Yasmine Harani, voulaient explorer cet art méconnu et ont découvert une passion qu’elles ont envie de pousser plus loin.

«Après leur semaine de camp, chaque adolescent reçoit un DVD de ce qu’il a accompli comme cinéaste en herbe», de souligner Emmanuel Gendron-Tardif, l’animateur qui assure notamment le montage des films.

Le centre Le Sorbier est situé au 140, rue Nadon, dans Sainte-Rose. La présentation des filmsse déroulera le mercredi 14 août,à 18h30 et 21h. Information sur la soirée et le camp: 514 915-5355.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page