Connectez-vous à nous

De beaux souvenirs pour les Patriotes pee-wee AA

Hockey

De beaux souvenirs pour les Patriotes pee-wee AA

Les jeunes joueurs des Patriotes de Laval, pee-wee AA, et de la formation américaine de St-Albans au Vermont conserveront des souvenirs inoubliables de leur expérience dans l’entourage des Canadiens de Montréal, les 7 et 8 janvier.

Hockey Québec et Hockey USA ont échangé sur l’enseignement et l’application du contact physique chez les jeunes joueurs pee-wee.

L’objectif de cette fin de semaine était de vérifier les différentes perceptions des joueurs, des parents, des officiels et des entraîneurs en regard aux méthodes d’enseignement, à l’efficacité technique, à la sécurité et à l’application des règles concernant le contact physique dans cette catégorie.

Hockey Québec avait invité les parents et joueurs de ces deux équipes, trois officiels et cinq entraîneurs (américains et québécois), à participer à des ateliers.

Kevin McLaughlin, directeur senior du développement pour Hockey USA et Roger Grillo, responsable régional des districts de la Nouvelle-Angleterre et du Massachusetts, étaient également invités à titre d’observateurs.

Complexe du Tricolore

Les jeunes hockeyeurs ont pris part à une pratique spécifique à l’enseignement du contact physique au Complexe Sportif Bell de Brossard, le samedi en matinée.

Par la suite, ils ont participé à des ateliers avant d’assister au match entre les Canadiens de Montréal et le Lightning de Tampa Bay au Centre Bell, en soirée.

St-Louis avait des supporters

Les jeunes Américains savaient que l’attaquant du Lightning, Martin St-Louis, avait joué son hockey mineur à Laval pour ensuite poursuivre sa carrière avec l’Université du Vermont. Pas besoin de dire que le numéro 26 avait plusieurs fans dans les gradins.

Le lendemain, les hockeyeurs ont visité le Temple de la renommée et le vestiaire des Canadiens. Par la suite, ils ont disputé un match amical.

«J’ai décidé de former deux équipes avec tous les joueurs, car je ne voulais pas que les Américains aient un mauvais souvenir avec une cuisante défaite. D’ailleurs, dix des onze buts ont été comptés par des Lavallois lors de cette joute. Ça m’a donné raison de procéder de la sorte», souligne Donald Forté, entraîneur des Patriotes de Laval.

«Les hockeyeurs étaient tous excités de voir St-Louis et les Canadiens. Ils avaient de grands yeux, surtout lorsqu’ils ont visité le vestiaire et sauté sur la glace du Centre Bell, le lendemain. Ils ont pu voir les jambières de Price et l’équipement de plusieurs joueurs», ajoute-t-il.

Forté le maître d’œuvre

Donald Forté a travaillé comme bénévole et expert auprès de Hockey Québec en janvier dernier, afin de préparer le scénario sur l’apprentissage et les techniques du contact physique.

«Grâce à mes nombreuses heures de bénévolat, Hockey Québec a décidé de me faire une fleur en invitant mon équipe à participer à cette fin de semaine de rêve. Les jeunes et parents en parlent encore. Ils n’oublieront jamais ces moments magiques», a-t-il conclu.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page