Connectez-vous à nous

Coups de feu et agression boulevard Lévesque Ouest

Faits divers

Coups de feu et agression boulevard Lévesque Ouest

Le 26 mars, vers 23h30, des voisins du 4765, boulevard Lévesque Ouest, dans Chomedey, ont contacté le 911 après avoir entendu des coups de feu.

À leur arrivée, les policiers ont menotté deux hommes dans la fin vingtaine, ne sachant pas encore que ces derniers avaient été victimes d’une agression armée. À l’intérieur de l’appartement, située près de l’avenue Denonville, se trouvait une arme longue et du sang était apparent au sol.

Dès qu’ils ont raconté une première fois leur mésaventure, les deux victimes ont été aussitôt débarrassées de leurs menottes. L’une d’elles, en état de choc, a été transportée à l’hôpital, avant d’être relâchée quelques heures plus tard.

Agresseur agressé

Plus tôt, une femme aurait frappé à la porte des locataires impliqués pour faciliter l’entrée de deux complices. Deux hommes en auraient profité pour entrer à l’intérieur du logement, l’un muni d’une arme longue, l’autre d’une arme de poing. À ce moment, une discussion a éclaté entre les agresseurs et les locataires, qui s’en sortiront finalement avec quelques égratignures et des ecchymoses.

La discussion a fini par dégénérer à l’intérieur du logement et a résulté en une salve de coups de feu, ce qui a provoqué la fuite de la femme impliquée et du suspect possédant l’arme de poing.

L’une des victimes s’est alors battue avec le suspect à l’arme longue pour tenter de s’en emparer. L’autre victime est venue lui prêter main-forte et les deux hommes ont réussi à faire lâcher prise à l’individu, qui a été blessé durant l’altercation et a perdu du sang. Ce dernier a abandonné l’arme longue et préféré quitter rapidement les lieux.

Rencontre

Le poste de commandement du Service de police de Laval est toujours sur place. Les techniciens en identité judiciaire procèdent à des prélèvements et prennent des photos, afin de parfaire leur analyse de la scène de crime. Ils tentent ainsi d’en savoir plus sur les motifs de l’agression et les liens possibles entre victimes et suspects.

Les enquêteurs ont complété leurs interrogatoires des victimes, qui ne seraient pas connues des services policiers. Jusqu’ici, tout porte à croire que les locataires de l’appartement s’adonnaient à des activités illicites et que les individus armés ne se sont pas présentés là par hasard. La police croit pouvoir interpeler bientôt l’un des suspects.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page