Connectez-vous à nous

Augmentation de 28 % des déplacements en transport collectif depuis 2008

Actualités

Augmentation de 28 % des déplacements en transport collectif depuis 2008

Si la croissance des déplacements en transport collectif est de 10 % depuis 2008 dans la grande région métropolitaine, elle est plutôt de 28 % à Laval, rapporte les résultats de l’enquête Origine-Destination 2013, publiée le 22 janvier.

Toutefois, la croissance des déplacements en automobile s’établit à 15 % dans la grande région métropolitaine, alors qu’elle est de 20 % à Laval, entre 2008 et 2013.

L’étude a été effectuée auprès de 78 831 ménages pour un total de 188 746 personnes, à l’automne 2013.

«Il est intéressant de noter que sur le territoire de la ville de Laval, la population a connu une croissance plus rapide que celle de son parc automobile depuis les cinq dernières années; un fait unique dans la région de Montréal», souligne-t-on dans un communiqué de presse émis par la Société de transport de Laval (STL), le 23 janvier.

Il y a cependant une reprise du taux de croissance de l’automobile, après une stagnation constatée en 2008, partout sur le territoire étudié.

En même temps que ce constat, on note une progression de l’utilisation des transports collectifs dans la grande région.

Un Lavallois sur cinq

La part de marché du transport collectif a augmenté de 2 %, alors qu’elle s’établissait à 18 % en 2008. C’est maintenant un Lavallois sur cinq qui se déplace en transport collectif, pendant l’heure de pointe du matin.

Quant à la part de marché du transport collectif à destination de Laval, elle est également en hausse, «reflétant le fait que Laval devient de plus en plus une destination de travail et d’études», mentionne la STL.

Comportements de déplacements

L’enquête Origine-Destination 2013 est une importante étude quinquennale qui analyse les comportements de déplacements des habitants de la grande région de Montréal.

Les résultats de cette enquête permettront d’orienter la mise en place de nouveaux ponts, routes, autoroutes et lignes de train de banlieue, d’autobus ou de métro, tout en améliorant les services offerts par les différentes sociétés de transport dans la région métropolitaine. 

Notons que l’enquête a été réalisée en partenariat entre l’AMT (Agence métropolitaine de transport), l’AQTIM (Association québécoise du transport intermunicipal), le CMM (Communauté métropolitaine de Montréal), le MTQ (ministère des Transports du Québec), le RTL (Réseau de transport de Longueuil), le SRM (Secrétariat à la région métropolitaine), la STM (Société de transport de Montréal) et la STL (Société de transport de Laval). (C.L.)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page